blédard

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Blédard

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Vers 1920) De bled avec le suffixe -ard. Note : Après avoir été lié à la période coloniale, il est actuellement revendiqué comme synonyme de « issu de l'immigration ».

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin blédard
\ble.daʁ\
blédards
\ble.daʁ\
Féminin blédarde
\ble.daʁd\
blédardes
\ble.daʁd\

blédard

  1. (Argot) D'un pays étranger quelconque.
    • Je suis revenu du Mali, j'ai encore de l'argent blédard sur moi.
  2. Maghrébin, d'Afrique du Nord.
    • Ma mère te fait un pain blédard, c'est du nectar, mon frère !
    • C'est une musique blédarde, mêlée de raï, de gnaoua et de reggae.
  3. (Maghreb) Du bled, de la campagne, par opposition aux citadins.
    • Il n’en revient pas, le fort des Halles. Il nous croyait tous fils de la haute, bourgeois, friqués, casablancais et peut-être même fassis… Et il nous découvre aussi blédards que lui ! — (Fouad Laroui, Le garde du corps de Bennani, dans le recueil L’Étrange Affaire du pantalon de Dassoukine, 2012, p. 97)

Traductions[modifier]

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin blédard
\ble.daʁ\
blédards
\ble.daʁ\
Féminin blédarde
\ble.daʁd\
blédardes
\ble.daʁd\

blédard masculin, blédarde féminin

  1. (Vieilli) Indigène ou militaire connaissant bien l'Afrique du Nord, ou y vivant.
    • L'habitation du blédard est la tente pour les nomades, la nouala pour les sédentaires. — (Le Grand, Une plaine de culture au Maroc, 1924)
    • Les colonialistes utilisent d’ailleurs cette opposition dans leur lutte contre les partis nationalistes. Ils mobilisent les montagnards, les blédards contre les gens de la ville. — (Frantz Fanon, Les Damnés de la Terre, 1961. p. 111.)
    • Quelque part en Afrique, un conseiller militaire, vieux blédard de surcroît, accueillait un nouvel arrivant en l'invitant à partager le ragoût de chacal que, malicieusement, il avait fait préparer à son intention. — (Georges Chaudieu; De la gigue d'ours au hamburger, ou la curieuse histoire de la viande, 1980)
  2. (Argot) Immigré dont les coutumes et la culture différentes sont encore visibles par manque d'intégration.
    • Bien sûr que j'ai déjà eu des copains, tu m'as pris pour une blédarde ou quoi ? Je suis née et j'ai grandi en France, moi ! Hi hi hi !!! Mon dernier mec, je l'ai plaqué il y a 15 jours, parce qu'il était un peu trop jeune pour moi, niveau sexuel ! — (Alain Berthoud, Banlieue Sud : Garçons et Filles, Lulu.com, 2015, p. 147)
  3. Personne originaire d'Afrique du Nord ou issue de l'immigration maghrébine.
    • Je suis un vrai blédard, moi, je suis né à Oujda, me dit Karim.
    • Le collectif féministe les Blédardes juge trop molles les positions du mouvement "Ni Putes ni Soumises".

Traductions[modifier]