bleiz

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Bleiz

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du moyen breton bleiz[1], lui-même issu du vieux breton bleid, lui-même issu du proto-celtique *blVdV- (« loup, grand prédateur »), probablement d'un substrat non-indo-européen[2], soit un surnom tabou provenant de l'indo-européen commun qui proviendrait :
  • de la racine *bʰleh₁- « souffler, enfler » en référence au souffle maudit du loup ;[3]
  • par antiphrase de la racine *méld-u-s, génitif *ml̥d-u-ós « doux », d’où vieil irlandais mell « agréable » et gallois blydd « tendre, doux ».[4]
À rapprocher du gallois blaidd et cornique bleydh, de même sens, ainsi que l’adjectif gaulois bledinos « lupin ». Aussi le vieil irlandais bled « monstre marin », issu du féminin *bledā « louve », et blesc « prostituée », issu de *bled-skā « lupine » au sens métaphorique.

Nom commun [modifier le wikicode]

Ur bleiz (un loup)
Mutation Singulier Pluriel 1 Pluriel 2
Non muté bleiz bleizi bleidi
Adoucissante vleiz vleizi vleidi
Durcissante pleiz pleizi pleidi

bleiz \ˈblɛj(s)\ masculin (pour la femelle, on dit : bleizez)

  1. (Mammifères) Loup (mammifère canidé).
    • Pa vez komzet euz ar bleiz e vez gwelet e lost pe a-dost. — (Jules Gros, Le Trésor du Breton parlé - Troisième partie - Le style populaire, 1974, page 304)
      Quand on parle du loup on en voit la queue, ou on le voit de près.
  2. Diable (chariot).

Dérivés[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Jehan LagadeucCatholicon, Tréguier, 1499
  2. Ranko Matasović, Etymological Dictionary of Proto-Celtic, Brill, Leyde, Boston, 2009, ISBN 978-90-04-17336-1 (ISSN 1574-3586), page 68
  3. T.L. Markey, « The cosmology of Lear and his daughters », Homage to Georges Dumézil, sous la dir. d’Edgar C. Polomé, Washington D.C., Institute for the Study of Man, 1982, p. 137-9.
  4. Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise : une approche linguistique du vieux-celtique continental, préf. de Pierre-Yves Lambert, Errance, Paris, 2003, 2e édition, ISBN 2-87772-237-6 (ISSN 0982-2720), page 78 et 79