blesser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

De l’ancien français blecier et, plus avant, du gallo-roman *blettiare, « rendre blet (voir ce mot), meurtrir ».

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

blesser /blɛ.se/ ou /ble.se/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Frapper d’un coup qui fait une contusion, une plaie, une fracture.
    • Il a été blessé d’un coup d’épée, d’un coup de bâton, d’un coup de pierre. Quand il est question de la Guerre, il ne se dit que de Coups qui font une plaie ou une fracture.
    • Cet officier n’a point encore fait de campagne qu’il n’ait été blessé.
    • Il n’a pas été blessé, il n’a reçu qu’une contusion.
  2. Occasionner, par choc, pression ou frottement, quelque plaie ou contusion.
    • Le canot bascule sur le berthon, se met à glisser vers l'avant écrasant une trentaine de personnes et blessant grièvement à la jambe Isaac Lehmann. (Philippe Masson, Les Naufrageurs du Lusitania et la guerre de l'ombre, Albin Michel, 1985, p.117)
    • Le joug peut blesser les jeunes bœufs.
    • Cette selle blesse mon cheval.
  3. (Par extension) Causer seulement quelque gêne, quelque douleur.
    • Ces souliers me blessent.
    • Vous ne savez pas où le bât le blesse. Voir bât.
  4. (Figuré) Causer une impression désagréable à la vue, à l’ouïe.
    • Les couleurs trop éclatantes blessent la vue.
    • Ces objets hideux blessent les regards.
    • Ce son blesse l’oreille.
  5. Au sens moral, Offenser, choquer, déplaire, navrer.
    • Qu’a donc ce discours qui vous blesse ?
    • Je ne vois rien là qui puisse blesser.
    • Son orgueil en fut blessé.
  6. (Figuré)
    • Blesser quelqu’un au cœur, L’offenser dans ses affections, dans ses sentiments les plus chers.
    • Ces images, ces paroles blessent la pudeur, Sont contraires à la pudeur.
    • Blesser les convenances, la vraisemblance, Faire ou dire quelque chose de contraire aux convenances, ou qui s’écarte de la vraisemblance.
    • Blesser les usages, les règles, les principes, le goût, etc.
  7. Faire tort, faire préjudice, porter dommage.
    • Cela ne blesse personne.
    • La clause de cette transaction, de ce contrat blesse mes intérêts.
    • Blesser l’honneur, la réputation de quelqu’un, blesser l’amitié, blesser la bonne foi, la justice, etc., Faire quelque chose contre l’honneur, contre la réputation de quelqu’un, contre ce qu’on doit à l’amitié, à la bonne foi, à la justice, etc.

se blesser (Pronominal)

  1. Se faire du mal à soi-même par accident, par mégarde ou à dessein.
    • Prenez garde de vous blesser en maniant cette arme.
    • Ce poltron s’est blessé lui-même légèrement pour faire croire qu’il a pris part au combat.
    • Il s’est blessé en tombant.
    • Ils se sont blessés l’un l’autre.
  2. (Figuré) S’offenser de quelque chose.
    • C’est un homme qui se blesse d’un rien.
    • C’est un homme qui se blesse aisément, qui se blesse de tout.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]