bloquage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de bloquer avec le suffixe -age.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bloquage bloquages
\blɔ.kaʒ\

bloquage \blɔ.kaʒ\ masculin

  1. Variante orthographique de blocage. — alt = attention La graphie bloquage est habituellement considérée comme incorrecte.
    • La construction de ce donjon, […], est composée d'un revêtement de pierres irrégulièrement appliquées avec un bloquage de silex et de mortier, qui présente la plus forte résistance […]. — (Bulletin des arts: guide des amateurs de tableaux, dessins, estampes, livres …, Paris : L’Alliance des Arts, 1845, vol.6, page 312)
    • Mais dès que ce bloquage aura cessé, les armatures des moteurs seront de nouveau mises en rotation et engendreront des courants qui provoqueront une nouvelle application des freins. — (L’Éclairage électrique, 1899, vol.18 , page 426)
    • Le bloquage de la provision en matière de chèque — (titre d’une thèse de Jean Zimboukis, Presses universitaires de France, 1923)
    • Du bloquage des mâchoires dans le traitement des fractures du maxillaire inférieur — (titre d’une monographie de Jules Guirimand, 1920)
    • L’élévation des sommets ou des bloquages interphasiques peut apparaître séparément, l’une sans l’autre ou l’une après l’autre. — (Séance du 12 juillet, Comptes rendus des séances de la Société de biologie et des ses filiales, Masson et cie, 1935, page 113)
    • Le 23-6-31, après un faux pas, bloquage immédiat en flexion, du genou droit, qui persiste pendant deux jours. — (Revue de chirurgie, F. Alcan, 1933, volume 71, page 367)
    • Le CICR, qui lui est assimilé, saura-t-il dépasser ces bloquages et trouver des appuis auprès des musulmans modérés, qui sont en vérité majoritaires, […]. — (Michèle Mercier, Le Comité international de la Croix-Rouge: l'action humanitaire dans le nouveau contexte mondial, Presses polytechniques et universitaires romandes, 2004, page 115)