blouson noir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1959) En raison de la couleur noire de leurs blousons en cuir.→ voir blouson et noir

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
blouson noir blousons noirs
\blu.zɔ̃ nwaʁ\
Jeune blouson noir

blouson noir \blu.zɔ̃ nwaʁ\ masculin

  1. Nom donné aux jeunes fans de rock and roll des années 1960.
    • Ces gars-là ont tous été « blousons noirs », mais maintenant travaillent tous; ils ne se voient qu’en fin de journée, ou le samedi et le dimanche. La différence qu’il y a entre eux et les autres? C'est simple : étant plus vieux, ils n’ont pas les mêmes réactions.— (Anonyme, Cri d'appel d’un blouson noir : un document authentique, 1962.)
    • Et quand les « Blousons noirs » sont appelés au service militaire, ils mettent un point d’honneur à servir chez les paras, guerre d’Algérie oblige ! Seulement deux chanteurs français trouveront grâce à leurs yeux : Eddy Mitchel et Johnny Hallyday qui, pourtant, seront plus moralistes qu’exégètes de la violence des rockers parisiens.— (Farid Aïchoune, Nés en banlieue, 1991.)
    • Seuls les blousons noirs réussirent à passer, les poches gonflées de pierres, couteaux et chaînes de vélo, coups de poing américains, sans oublier le pétard suprême. Ce soir-là, on ne vendait ni pop-corn ni boissons glacées et il n’y avait pas d’amoureux main dans la main. — (Traduction de Nik Cohn, Je suis toujours le plus grand, dit Johnny Angelo, 2002.)
    • Rapidement assimilés par les médias à des mineurs délinquants, ces « blousons noirs » ont leurs propres codes et repères. C’est d’abord un uniforme composé d’un blue-jean et d’un blouson en cuir noir, et si possible brillant ; puis la volonté d’appartenance affichée à un territoire ; et enfin un cri de ralliement sous la forme d’un nom de baptême donné à leur groupe. — (Bernard Violet, Johnny Hallyday pour les Nuls, 2012.)
    • La fête est toutefois gâchée par des bandes de « blousons noirs » descendus de Belleville, de la place d’Italie et de Joinville, qui cassent sur leur chemin vitrines et voitures, avant de s’en prendre aux spectateurs. — (Corinne François-Denève, Johnny Hallyday à 20 ans : L’idole des jeunes, 2013.)

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]