bocager

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir bocage et -er

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin bocager
\bɔ.ka.ʒe\
bocagers
\bɔ.ka.ʒe\
Féminin bocagère
\bɔ.ka.ʒɛʁ\
bocagères
\bɔ.ka.ʒɛʁ\

bocager \bɔ.ka.ʒɛ\ masculin

  1. (Littérature) (Poésie) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Les voilà qui m'entourent ; les voilà qui me contemplent ; les voilà qui me disent en leurs provocations : « Jeune dieu d'Amour, enseigne aux nymphes bocagères la mollesse et le désir, l'inconstance et la passion , le sourire et le sérieux. » — (Jules Janin, La fin d'un monde et du neveu de Rameau, Paris : chez E. Dentu, 1873, p. 49)
    • Errer dans le Jardin des Plantes, en parcourir les allées bocagères et sentir son bras appuyé sur le mien, il y eut dans tout cela je ne sais quoi de fantastique. — (Honoré de Balzac, La Peau de chagrin, 1831)
  2. (Agronomie) (Biogéographie) Qui appartient au bocage.
    • La commune peut ne comprendre qu'un chef-lieu, ainsi dans l'ouest aux abords de la Beauce, Desmonts et Courcelles, ou, un chef-lieu et une multitude d'écarts (maisons isolées, groupements élémentaires et localités autres que le chef-lieu…), dans le pays bocager aux allures de Puisaye. Lorris n'en compte pas moins de 83 et Montereau 111. — (Bruno Martinet, Maisons et paysages du Loiret, Nonette : Éditions Créer, 1988, p. 25)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]