Aller au contenu

bonhomme têtard

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Mot composé de bonhomme et de têtard.

Locution nominale

[modifier le wikicode]
Singulier Pluriel
bonhomme têtard
\bɔ.nɔm te.taʁ\
bonshommes têtards
\bɔ̃.zɔm te.taʁ\
bonhommes têtards
\bɔ.nɔm te.taʁ\
Un bonhomme têtard.
Des bonshommes têtards.

bonhomme têtard \bɔ.nɔm te.taʁ\ masculin

  1. (Psychologie) Dessin d’humain sans torse, dessiné par les petits enfants dans un de leurs stades de développement.
    • C'est au cours de cet essai qu'est apparue une nouvelle forme marquant un gros progrès : le bonhomme têtard qui, de plus, a des détails ; yeux, cheveux. — (M. Prudhommeau, « Dessin et écriture chez l'enfant », dans la revue Enfance, n° 1-2, Presses universitaires de France, 1948, p. 121-122)
    • Quelquefois, le bonhomme-têtard est complété par deux lignes horizontales qui représentent les bras. Les yeux, le nez, la bouche sont représentés par des points. Le rond, représente-t-il seulement la tête ? — (Georges Rioux, Dessin et structure mentale: contribution à l'étude psycho-sociale des milieux nord-africains, Presses Universitaires de France, 1951, p. 68)
    • Le bonhomme têtard est dessiné de face, tandis que les animaux sont d'emblée dessinés de profil. — (Marcel Bergeron, Le Développement psychologique de l'enfant: du premier âge à l'adolescence, Presses Universitaires de France, 1973, p. 62)
    • Quelques-uns dessineront un bonhomme têtard (une tête, des yeux, des jambes). Il faut attendre l'âge de 4 ans pour que la majorité des sujets trace une silhouette humaine reconnaissable (bonhomme têtard). — (Agnès Danis, Dominique Déret, & al, Enfants, adolescents: les approches psychologiques, tome 2 : Les âges de la vie, titre 2 : Les Enfants de trois à cinq ans, Éditions Bréal, 1998, p. 78)
    • Puis, tes « bonhommes têtards », constitués d'un rond hasardeux planté de quatre bâtons, agrémentés ensuite de deux points noirs pour les yeux et d'un point rouge pour la bouche, parfois même, de cheveux hirsutes sur le sommet du crâne. — (Cecilia Dutter, À toi, ma fille : Lettres, Éditions du Cerf, 2017)
    • Les enfants, par exemple, commencent par dessiner ces « bonshommes têtards » d'un rond d'où surgissent seulement quelques traits pour les membres et que mangent des yeux énormes. — (Pierre Cassou-Noguès , Le bord de l'expérience: essai de cosmologie, Presses universitaires de France, 2010, p. 118)

Prononciation

[modifier le wikicode]