bonjour

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIIe siècle) Du souhait par politesse « ayez un bon jour ! »[1].

Interjection [modifier le wikicode]

bonjour \bɔ̃.ʒuʁ\

  1. Formule de salutation utilisée lorsqu’on rencontre quelqu’un. Note : Selon le moment de la journée, on utilisera bonjour ou bonsoir.
    • Bonjour, monsieur le Président.
    • Bonjour, mon ami.
    • Cependant la prairie s’était peuplée. D’un pré à l’autre, on disait : « Bonjour » ou « Beau temps » ; c’était tout. — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 107)
  2. Formulation de salutation utilisée lorsqu’on quitte quelqu’un dans la journée comme on dirait bonne journée, ou la nuit bonsoir, bonne soirée. Note : Emploi courant au Québec mais très rare en France, quoique consigné dans le Trésor de la langue française[1] ou le Grand Larousse de la langue française[2].
    • S’élançant vivement dans la voiture, il prit les rênes, donnant à Pierre à peine le temps de se placer près de lui, et lança le cheval au grand trot.
      Bonjour, monsieur Charles !
      – Adieu, mes enfants !
      Bonjour, monsieur Pierre !
      – Bon voyage ! bonne santé !
      – Que le bon Dieu vous conduise !
      Telles étaient les exclamations des serviteurs de la ferme, qui, hommes et femmes, s’étaient réunis sur le bord du chemin pour assister au départ des deux jeunes gens, que plusieurs d’entre eux avaient vu élever.
      — (Pierre-Joseph-Olivier Chauveau, Charles Guérin, G.H. Cherrier, éditeur, Montréal, 1853, I, 2, pages 19–20)
    • Bien le bonjour !
  3. (Québec) Bonsoir. (S'utilise là où les Français disent bonsoir).
  4. (Populaire) (Péjoratif) Interjection marquant une réticence, un refus[3], un jugement de médiocrité.
    • Un verre ça va, trois verres, bonjour les dégâts. — (Slogan du Comité français d’éducation pour la santé, 1984)
    • Perceval : Une fois, à une exécution, je m’approche d’une fille. Pour rigoler, je lui fais : « Vous êtes de la famille du pendu ? »… C’était sa sœur. Bonjour l’approche ! — (Alexandre Astier, Kaamelott, Livre I, 2005, épisode La Coccinelle de Madenn)
  5. (Rare) Formule de politesse utilisée lorsqu’on quitte quelqu’un au téléphone :
    1. par formalisme, à la place de au revoir, puisque l’on ne peut pas voir son interlocuteur au téléphone ou que l’on ne l’a jamais rencontré ;
    2. éventuellement, pour signifier à son interlocuteur que l’on n’a pas envie de le revoir, alors qu’il s’attendait à la formule courante au revoir.

Notes[modifier le wikicode]

  • Bonjour et bon matin sont utilisés au langage neutre, ils peuvent être utilisés à un inconnu ou à un ami. Au contraire, salut et allô sont seulement utilisé aux gens qu'on connaît. En France, on ne peut pas dire salut aux enseignants, mais Québec, on peut le dire, sauf la première fois.

Abréviations[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Notes[modifier le wikicode]

Dans beaucoup de langues, la formule peut varier selon le moment de la journée où l’on salue.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bonjour bonjours
\bɔ̃.ʒuʁ\

bonjour \bɔ̃.ʒuʁ\ masculin

  1. Salutation.
    • Que le soleil est beau quand tout frais il se lève,
      Comme une explosion nous lançant son bonjour !
      — Bienheureux celui-là qui peut avec amour
      Saluer son coucher plus glorieux qu’un rêve !
      — (Charles Baudelaire, Le coucher du soleil romantique)
    • Tu passeras le bonjour à ta mère.
    • des petits garçons m’ont dit le bonjour si doucement qu’il me servira pour des semaines. — (Jean Giraudoux, Provinciales, Grasset, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 129)
    • « Le bonjour vous va, Philibert. On me disait que vous étiez malade, mais vous avez bon air. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, réédition Le Livre de Poche, page 70)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]