bonnet d’évêque

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De bonnet et évêque.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bonnet d’évêque bonnets d’évêque
\bɔ.nɛ d‿e.vɛk\

bonnet d’évêque \bɔ.nɛ d‿e.vɛk\ masculin

  1. Chapeau quadrangulaire porté par les évêques.
    • Puis, le dîner fini, il pliait sa serviette en bonnet d’évêque, avalait un demi-carafon d’eau-de-vie et s’en allait avec la hâte d’un homme épouvanté à l’idée de passer sans boire un temps quelconque en tête à tête avec un vieux philosophe et un jeune savant. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 136.)
    • Jeanne s’est chargée de plier les serviettes :
      — En bateau ?
      — Non. En bonnet d’évêque, M. le Doyen, sera des nôtres.
      — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 303.)
  2. Nom vernaculaire du fusain d’Europe, petit arbre de la famille des Celastraceae, de nom scientifique Euonymus europaeus.
  3. Nom vernaculaire de la fritillaire pintade, plante herbacée vivace de la famille des Liliaceae, de nom scientifique Fritillaria meleagris.
  4. Nom vernaculaire du piment, aux Antilles (Capsicum chinense).
  5. Plante de la famille des cactées, cactus globuleux originaire du Mexique, de nom scientifique Astrophytum Myriostigma.
  6. Croupion d’une volaille.
    • Brusquement, il donna un dernier coup ; l’arrière-train de la bête se sépara et se tint debout, le croupion en l’air : c’était le bonnet d’évêque. — (Émile Zola, L'Assommoir, éditions Charpentier, 1879, chapitre 7)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]