bonneterie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : bonnèterie

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Mot dérivé de bonnet avec le suffixe -erie.

Nom commun [modifier le wikicode]

Inscription "bonneterie en gros" à Lyon.
Singulier Pluriel
bonneterie bonneteries
\bɔ.nɛ.tʁi\

bonneterie \bɔ.nɛ.tʁi\ féminin (orthographe traditionnelle)

  1. Art et métier du bonnetier, fabrication de vêtements en maille.
    • Puis, en bas, dans des casiers, sur des tables, au milieu d’un empilement de coupons, débordaient des articles de bonneterie vendus pour rien, gants et fichus de laine tricotés, capelines, gilets, tout un étalage d’hiver aux couleurs bariolées. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
    • Lorsque les fils peignés doivent être livrés en écheveaux, ce qui arrive pour les laines de bonneterie, elles sont alors dévidées sur des dévidoirs. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature ; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  2. (Habillement) Marchandise qu’il vend.
    • Les produits viennent surtout naturellement des grandes régions de l’industrie textile : Mulhouse pour les tissus de coton et la mercerie, le Nord pour les lainages, Troyes pour la bonneterie. — (Jean Pierre Fruit, Vexin normand ou Vexin parisien?: Contribution à l'étude géographique de l'espace rural, Presse Universitaires de France, 1974, p. 158)
  3. Commerce de bonneterie.
  4. Le lieu de fabrique de bonneterie.
  5. Le lieu de vente de bonneterie.

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Saint-Maurice-de-Beynost) : écouter « bonneterie »
  • France (Toulouse) : écouter « bonneterie »

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]