bossuer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du nom français bosse. (XVIe siècle)

Verbe [modifier le wikicode]

bossuer \bɔ.sɥe\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) Déformer par des bosses. — Note : Se dit surtout de la vaisselle, par accident.
    • Bossuer une cuiller d’argent. — Bossuer un casque, une cuirasse. — Ce plat d’argent, d’étain, s’est bossué en tombant.
    • Lorsqu’elle se haussait contre lui, pour une caresse, elle sentait le couteau, bossuant la poche du pantalon. — (Émile Zola, La Bête humaine, chapitre IX)
    • Entre deux villas Maillat remarqua, bossuant le sol comme une taupinière, un petit abri en terre, en forme de tunnel. Il était construit à moitié en surface, les déblais de la fouille faisant murs, et une tôle, recouverte d’une mince couche de terre, servant de toit. — (Robert Merle, Week-end à Zuydcoote, 1949, réédition Le Livre de Poche, page 169)
    • Des monts qu'on appellerait ailleurs des collines, le Mont Cassel, relayé au nord par la quadruple vague des Monts de Flandre, le Mont-des-Cats, le Mont Kemmel, le Mont-Rouge, et le Mont-Noir dont j'ai une connaissance plus intime que des autres, puisque c'est sur lui que j'ai vécu enfant, bossuent ces terres basses. — (Marguerite Yourcenar, Archives du Nord, Gallimard, 1977, page 15)
    • Du Havre à Motteville, c’étaient des prairies, des champs plats, coupés de haies vives, plantés de pommiers ; et, jusqu’à Rouen ensuite, le pays se bossuait, désert. — (Émile Zola, La Bête humaine, chapitre IX)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]