boucherie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De boucher, avec le suffixe -erie.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
boucherie boucheries
\buʃ.ʁi\
Une boucherie (sens 3).

boucherie \buʃ.ʁi\ féminin

  1. (Vieilli) Endroit pour abattre les bêtes dont la chair doit être vendue.
    • Quand on fait couvrir les vaches dans le but d’avoir des veaux très-jeunes à envoyer à la boucherie et du lait à vendre en nature, on les fait saillir par de très-jeunes taureaux ; mais les veaux provenant de cet accouplement ont un tempérament lymphatique et sont plus maladifs que s’ils étaient issus d’un père plus robuste. — (Annales de la colonisation algérienne, 1858, volume 14, page 6)
  2. (Commerce) Activité commerciale que pratiquent les bouchers, qui consiste à faire rassir, découper et vendre au détail de la viande crue.
    • La boucherie a haussé ses prix.
    • La boucherie est soumise à certains règlements.
  3. (Commerce) Établissement commercial où œuvre le boucher.
    • Je vais régulièrement à la boucherie située dans ma rue.
  4. (Figuré) Tuerie, massacre, carnage.
    • — Mais cette boucherie est horrible ! Ces gens étaient âgés, prisonniers, sans armes ! On criera que c’est une lâcheté !
      — Une lâcheté !… Dites donc, le lettré, et les massacres de septembre ? C’était donc une blague quand vous nous disiez de faire comme en 93 !
      — (Jules Vallès, L’Insurgé, G. Charpentier, 1908)
    • La guerre du Piémont semble à distance une fringante promenade militaire ; à Solférino, cette boucherie, le rouge des culottes de zouave fait plus d’effet que celui du sang versé. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 140)
  5. (Louisiane) Réunion pour tuer le cochon ensemble et se partager la viande.
    • Au point que les natives = Indiens d’Amérique ne parlaient plus que français… et à quelques miles à la ronde, cousins et ascendants se côtoyaient et se fréquentaient régulièrement pour les boucheries (tuer le cochon ensemble et se partager la viande), les fais dodo (soirées dansantes chaque week-end) et les mariages et enterrements. — (Ange Borel, Larmes de bayou, 2016, page 27)

Dérivés[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Endroit pour abattre les bêtes
Au figuré, massacre

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus boucherie figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : boutique.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]