bouchure

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Mot composé de bouche et -ure → voir embouchure.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
bouchure bouchures
\bu.ʃyʁ\

bouchure \bu.ʃyʁ\ féminin

  1. Sur la Loire, ouverture pratiquée dans les murs des levées, d'environ 1 m de hauteur et de largeur, et qui peut être fermée manuellement par des portes lors des inondations les plus importantes.
  2. Haie morte servant à séparer les champs, les prés.
    • Je longeais les bouchures, me faufilai dans les ronciers de la chaume aux Jaunottes et, à couvert, je gagnai les forts ; tout à coup, je vis dans la poudreuse un tel chaos de traces et de roulis que j’eus l’impression d’être tombé net sur les bauges. (Henri Vincenot, La Billebaude, 1978, p. 85)
    • Sans plus tarder, s'aidant d'une souche d'érable, il escalada la bouchure. (Émile Guillaumin, Près du sol, Plein chant, 1979, p. 48)
  3. (Régionalisme) (Suisse) Ouverture dans une clôture.
  4. (Régionalisme) (Acadie) Clôture.

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]