bougresse

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Dérivé de bougre avec le suffixe -esse.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bougresse bougresses
\bu.ɡʁɛs\

bougresse \bu.ɡʁɛs\ féminin (pour un homme on dit : bougre)

  1. Brave femme.
    • Qu'est-ce qu'elle faisait de mal, la pauvre bougresse, pour qu'on la... Vingt dieux ! ça doit venir d'un des clochards qu'elle fréquentait. Ou d'un des hommes-sandwiches... Pourtant, y avait pas de raison qu'ils la tuent. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  2. Méchante femme
    • Ah ! la bougresse ! Elle est maintenant entretenue par un banquier tchécoslovaque qui a réalisé une fortune colossale pendant la guerre dans les fournitures aux armées. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 180)
    • C’est surtout cette bougresse de vigne qui lui trotte en tête : une jolie pièce de terre, ma foi, exposée au mieux, et juste le long de son bout de vigne à lui… — ( Roger Martin du Gard, Vieille France, Gallimard, 1933 ; éd. Le Livre de Poche, p. 76.)
    • – Elle l’a fait exprès, madame ! Elle m’a guetté ! Ah ! la petite bougresse ! Je rencontre ses yeux ; je me dis : « Quelle drôle de gamine ! En voilà des yeux ! » Je tourne la tête. Crac ! elle s’était coulée entre les deux bateaux ! — (Léon Frapié, La solution, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, page 63)

Notes[modifier le wikicode]

L'acte de bougrerie est aussi l'acte de sodomie punie par l'Église pendant longtemps. À l'origine, un bougre est celui qui pratique l'acte sodomite. Par conséquent la bougresse elle aussi. Même si on ignore parfaitement le sens de ce mot, il est utilisé de manière générale pour décrire une personne « brave ».

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]