bouillonner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Dénominal de bouillon.

Verbe [modifier]

bouillonner \bu.jɔ.ne\ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Jaillir, s’agiter en formant des bouillons, en parlant de l’eau et des autres liquides.
    • Une fontaine qui bouillonne. - Une source qui bouillonne. - Le sang bouillonnait en sortant de la plaie. - Faire bouillonner l’eau en l’agitant.
  2. (Figuré) Avoir des accès, des agitations de colère rentrée.
    • La honte d’être joués par deux hommes qui les bravaient audacieusement au milieu de leur camp, faisait bouillonner la colère dans le cœur des Comanches. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Il n’alla pas non plus de leur côté, parce qu’il sentait bouillonner au-dedans de lui un trop-plein de rage et d’appréhension, et qu’il éprouvait le besoin de tirer sur ces deux hommes. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 354 de l’éd. de 1921)
    • Il bouillonne de colère.
  3. (Couture) (Transitif) Plisser en bouillons.
    • Bouillonner une robe, une étoffe, un ruban.

Traductions[modifier]

Références[modifier]