bouillu

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Ancien participe passé de bouillir (v. 1393), se maintenant dans l’usage régional, notamment dans le nord de la France, par exemple dans le dicton « café boulu café foutu » (parfois "boullu", ou "bouillu")

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin bouillu
\bujy\

bouillus
\bujy\
Féminin bouillue
\bujy\
bouillues
\bujy\

bouillu \bujy\

  1. (Vieilli) Bouilli.
    • Caféine
      Moulu, moulu, moulu, moulu, moulu, moulu
      Petit moka tu m’as moulu
      Moulu, moulu, moulu, moulu, moulu, moulu
      Petit moka tu m’as moulu
      Je suis bouillu je suis foutu.
      — (Richard Gotainer, Caféine (La Planète des singles), 2005)

Note : Aujourd'hui utilisé essentiellement dans l’expression « café bouillu café foutu ». On trouve cependant d’autres usages, mais qui font référence à cette expression.

Proverbes et phrases toutes faites[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • fichu, merdu, pour des exemples de participes passés irréguliers influencés par foutre, foutu.

Moyen français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien français.

Adjectif [modifier le wikicode]

bouillu \Prononciation ?\

  1. Bouilli.

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif [modifier le wikicode]

boulu \Prononciation ?\

  1. Bouilli.
    • Puis pour prou vendre, comme dessus, on se c’est cheval de petit pris, il ait avant boire, trois fois orge boulu, et après boire, fèves et bran et bien pou d’avoine. — (Le Ménagier de Paris (1393), tome 2, Des chevaux, p. 77, impr. Crapelet, Paris 1846)