boulangiste

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de boulangisme avec le suffixe -iste.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
boulangiste boulangistes
\bu.lɑ̃.ʒist\

boulangiste \bu.lɑ̃.ʒist\ masculin et féminin identiques

  1. (Histoire) (Politique) Relatif au général Georges Boulanger, à ses pompes et à ses œuvres.
    • En 1887, au plus fort de la folie boulangiste, Rouvier qui a vu le péril, répond à l'appel que lui adresse le président Grévy conscient lui aussi du danger. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • La Ligue des Patriotes, créée après l'échec de la tentative boulangiste prit, dès sa naissance, une attitude antisémite, […]. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • De juillet 1888 à février 1890, Alfred Le Petit réactive son journal satirique de 1871, La Charge, pour en faire un brûlot boulangiste, mais il s'enlise avec le déclin du général. — (Bertrand Tillier, À la charge!: la caricature en France de 1789 à 2000, Éditions de l'Amateur, 2005, p.73)

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
boulangiste boulangistes
\bu.lɑ̃.ʒist\

boulangiste \bu.lɑ̃.ʒist\ masculin et féminin identiques

  1. (Histoire) (Politique) Partisan de Boulanger et du boulangisme.
    • Or ce modèle à moi, qui m'a prêté les premiers livres, et avec qui j'eus d'innom­brables entretiens, était un avocat, royaliste par préférence, bonapartiste faute de mieux, et important Boulangiste par occasion ; il allait donc jusqu'à conspirer. — (Alain, Souvenirs de guerre, p.174, Hartmann, 1937)


Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]