boule puante

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Le sens figuré (2) aurait été inventé par Charles de Gaulle, pendant la campagne présidentielle française de 1965.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
boule puante boules puantes
\bul py.ɑ̃t\
Une boule puante sortie de son emballage.

boule puante \bul py.ɑ̃t\ féminin

  1. Petite ampoule de verre contenant du sulfure d’hydrogène. Elle dégage une odeur nauséabonde quand on la brise.
    • On venait parfois le consulter de bien loin et même de la cour des moyens pour lui demander ce que l’on risquait pour le bris d’un carreau, le lancement d’une boule puante, ou l’explosion d’une bombe japonaise. — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 338)
    • Pas qu’on soit portés sur la gaudriole, mais rien de ce qui concerne le verre baveur et la boule puante ne nous est étranger. — (Frédéric Dard, San-Antonio ; Papa, achète-moi une pute, 2011)
  2. (Par extension) (Figuré) En politique, révélation d’une affaire, souvent diffamatoire, touchant le camp adverse pour le déstabiliser.
    • Ceux qui lancent ces boules puantes finissent par sentir plus mauvais que ceux qui les reçoivent. — (Charles de Gaulle, campagne présidentielle de 1965)
    • On ne fait pas une campagne avec des boules puantes. — (Édouard Balladur, campagne présidentielle de 1995)
    • Ce vilain frémissement des narines qui sentent venir les boules puantes et qui se régalent à l’idée de renifler des odeurs d’égouts— (Georges Pompidou, à propos de l’affaire Gabriel Aranda, 21 septembre 1972)

Variantes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]