bourdigue

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bourdigue bourdigues
\buʁ.diɡ\

bourdigue \buʁ.diɡ\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. (Pêche) (Vieilli) Variante de bordigue.
    • Cette pêche, rarement abondante, n'est jamais un objet de spéculation pour les propriétaires ; mais lorsqu'il se forme des graux profonds et constamment ouverts, on y établit ce qu'on appelle des embouchelles, pieux de roseaux très-rapprochés les uns des autres et disposés en forme d'entonnoir, aboutissant à un filet ou bien à une sorte de labyrinthe dont le poisson ne peut sortir, mais où il entre facilement, soit qu'il vienne des étangs, soit qu'il vienne de la mer : c'est ce qu'on appelle dans le pays un bourdigue. — (M. de Rivière, « Mémoire sur la Camargue », dans les Annales de l'agriculture française, 2e série, tome 34, Paris : chez Madame Huzard, avril 1826, p. 74)
    • Et désormais, je prends aussi plaisir à parler de la disparition des anciennes bourdigues (de la façon dont mon père expliquait qu’une bourdigue était une espèce de filet-piège tendu aux poissons) […]. — (Orhan Pamuk, Istanbul. Souvenirs d’une ville, Gallimard, 2007, traduit par Jean-François Pérouse, p. 80)
    • Les espèces de bourdigues appelées astières et casteou, en certains endroits, les lignes de fond à menus hameçons, les lignes dormantes, […] . — (« Filets et engins dont l'usage est interdit » dans Département des Bouches-du-Rhône : Règlement du 21 mars 1833 — Ordonnance du 10 avril 1834, cité dans le Recueil chronologique des réglemens sur les forêts, la chasse et la pêche, publié jusqu'en 1929 par M. Baudrillard et continué depuis par P.-E. Herbin de la Halle, tome 5, Paris : chez Artus Bertrand & chez Mme Huzard, 1835, p. 268)

Références[modifier le wikicode]