bourdonnant

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Adjectif) (XVIe siècle) Dérivation impropre de bourdonnant participe présent du verbe bourdonner.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin bourdonnant
\buʁ.dɔ.nɑ̃\

bourdonnants
\buʁ.dɔ.nɑ̃\
Féminin bourdonnante
\buʁ.dɔ.nɑ̃t\
bourdonnantes
\buʁ.dɔ.nɑ̃t\

bourdonnant \buʁ.dɔ.nɑ̃\ masculin

  1. Faisant vibrer l’air par ses ailes. (Note : qualifiant souvent un insecte ou un petit oiseau, …).
    • L’inconstant papillon, la bourdonnante abeille,
      La bergère, et les fleurs qui parent sa corbeille,
      […]
      — (Jean-Antoine Roucher, Les Mois, Avril, 1779)
    • J’ai porté ma table au fond du jardin, et c’est là que j’écris, dans l’ombre fine et le parfum d’un grand genêt tout bourdonnant d’abeilles, qui m’empêche de voir les tricots de Poméranie pendus et séchant à mes pauvres persiennes grises. — (Alphonse Daudet, Souvenirs d’un homme de lettres, Le Naufrage, 1888)
  2. (Par extension) Émettant des vibrations plus ou moins sonores. (Note : en parlant d’objet, de machine, de surface, …).
  3. (Figuré) Diffusant un murmure, un bruit sourd et confus. (Note : qualifiant une foule, une assistance, …).
    • On n’entend plus, même au loin, les haleines
      Du peuple bourdonnant qui s’en retourne aux plaines.
      Le vaincu, le vainqueur courent tragiquement. — (Victor Hugo, La Légende des siècles, L’Aigle du casque, 1877)
    • Ce qui y ajoutait, du reste, un charme singulier, c’était l’accompagnement lointain d’une espèce de grondement comparable au sourd roulement de la foudre, et que produisait la voix bourdonnante du président consistorial occupé à jouer au piquet avec le comte Walther Puck au fond de l’appartement. — (Ernst Theodor Amadeus Hoffmann, L’Enchaînement des choses, 1821)
  4. (Par extension) Qui nous fait ressentir un bruit sourd et lancinant dans notre tête.
    • Exténué, il allongeait les jambes pour faire moins de pas et, la tête pesante, le sang bourdonnant aux tempes, les yeux rouges, la bouche sèche, il serrait son bâton dans sa main avec l’envie vague de frapper à tour de bras sur le premier passant qu’il rencontrerait rentrant chez lui manger la soupe. — (Guy de Maupassant, Le Horla, Le vagabond, 1887)
    • C’est pas de la blague, pensait Mimile, qui, les tempes bourdonnantes et la gorge sèche, s’en fut de nouveau mettre son museau sous le goulot de la fontaine. — (Louis Pergaud, Un satyre, 1921)
  5. (Figuré) Qui s’agite, qui est en effervescence. (Note : en parlant de lieu, de personne, d’entité, …)
    • Un véritable rassemblement s’était formé dans l’ancienne place : hommes, femmes, négociants en habit de couleur foncée, beaux de la Cour du Prince, officiers de Hove, tout ce monde-là, bourdonnant d’agitation, car Sir John Lade et mon oncle étaient les deux conducteurs les plus fameux de leur temps et un match entre eux était un événement assez considérable pour défrayer les conversations pendant longtemps. — (Arthur Conan Doyle, Jim Harrison, boxeur, traduit par Albert Savine, chapitre VIII : La Route de Brighton, 1896)
    • On s’abordait, on se quittait, après s’être jeté à la tête, en manière de projectiles, des arguments pour et contre, tandis que les cinq Japonais, unis en un groupe paisible à quelques mètres de la foule bourdonnante, regardaient avec étonnement leurs compagnons enfiévrés. — (Jules Verne et Michel Verne, Les Naufragés du Jonathan, Hetzel, 1909, page 134)
  6. Fredonnant à mi-voix une chanson entre ses dents.
  7. Agaçant, qui importune par ses paroles. (Note : en parlant d’une personne, …).
    • Alors moi aussi, je me suis permis de m’intéresser à sa jolie personne bourdonnante, en toute objectivité. — (Banquet avec Onfray.over-blog.com, 14 janvier 2011)
  8. Résonnant longuement de façon métallique.
    • Osmonde se tient la tête à deux mains, elle ne voit plus rien, elle entend sonner d’horribles cloches bourdonnantes, et arrache de ses cheveux une multitude de petits cailloux, de débris de terres qui s’effritent… — (Michel Bourguignon, Des deux côtés la mer, 2003, page 294)
    • (Figuré)En proie à un violent accès de fièvre, je ne suis guère disposé à admirer le paysage. Je grelotte, je suis tourmenté par une soif ardente, chaque pas de mon cheval martelle ma tête bourdonnante. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 133)
  9. Créant un bourdon. (Note : qualifiant un instrument de musique, une musique, un son, …)

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe bourdonner
Participe Présent bourdonnant
Passé

bourdonnant \buʁ.dɔ.nɑ̃\ invariable

  1. Participe présent de bourdonner.

Références[modifier le wikicode]