bourré

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Bourré, bourre

Français[modifier]

Forme de verbe [modifier]

Conjugaison du verbe bourrer
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
bourré

bourré \bu.re\

  1. Participe passé de bourrer.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin bourré
\bu.ʁe\
bourrés
\bu.ʁe\
Féminin bourrée
\bu.ʁe\
bourrées
\bu.ʁe\

bourré

  1. Plein à craquer.
    • Nous sommes sortis avec du fric plein nos chaussettes
      Ce vieux coffre-fort était bourré comme un baron
      Y avait d’quoi s’offrir de la tortore et des fillettes
      Mais au coin d’la rue v’là Dudule qui s’écrie : « les mecs, on est marrons ».
      — (Boris Vian, Le Tango interminable des perceurs de coffres-forts. Chanson interprétée en 1958 par Les Frères Jacques.)
    • Le cinéma était bourré jusqu’au premier rang.
  2. Rempli, plein.
    • Bourré de complexes, de bonnes intentions, de remords, d’erreurs, de fric, de préjugés…
  3. Serré, compressé.
    • Les gens étaient bourrés même dans les couloirs !
  4. (Populaire) Saoul, ivre.
    • Vous faisiez semblant d'être bourré, au bistrot, hein ? — (Franz Bartelt, Le Jardin du bossu, Gallimard, 2004)
    • La boutique du marchand de vin sentait le vin à la tireuse (on se grisait aux vapeurs et cet honnête commerçant était bourré sans boire), et l'épicerie, les épices. C'était avant la civilisation de l'emballage et du froid. — (Alain Schifres, Dictionnaire amoureux du Bonheur, Plon, 2011)
  5. (Québec), (Familier) Rassasié.

Synonymes[modifier]

→ voir ivre#Synonymes

Traductions[modifier]

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

Voir le moderne bourrée de même sens.

Nom commun [modifier]

bourré \Prononciation ?\ masculin

  1. Bourrée, fagot.

Références[modifier]