bourriquer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe [modifier le wikicode]

bourriquer intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Dénoncer à la police.
  2. (Vulgaire) Posséder sexuellement.
    • Et les compliments, et l’argent, et les tabliers à fleurs pour la rusée qui mène maintenant la vie du ventre à Paris, après déjà qu’elle a commencé chez elle de se faire bourriquer par son père ! Des robes donc, et des sous et des tabliers, et des tarares ! et allez donc ! Troussez la cotte et voilà de l’argent ! et en voilà encore ! On en sait le moyen, le père a fait bonne leçon... » — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 241.)
    • Dieu n'est qu'une putain tant bourriquée, qu'il lui en faut toujours davantage, des sacrifices, des montagnes de sacrifices et des larmes, des gémissements, de la tripe à l'air, […]. — (Gérald Robitaille, Le père Miller: essai indiscret sur Henry Miller, 1980, page 97)
    • Elle écartait largement les cuisses, les bras repliés sous la tête pendant que le chauffeur, qui n'avait fait que baisser son pantalon aux genoux, la bourriquait de toutes ses forces, ahanant de façon comique. — (Raphaël Confiant, Eau de Café, Grasset, 1991)
  3. (Informatique) Exécuter un calcul, en parlant d'un ordinateur.

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Henri Bauche, Le langage populaire: grammaire, syntaxe et dictionnaire du français tel qu'on le parle dans le peuple de Paris, avec tous les termes d'argot usuel, Payot, 1920, p.199
  • Volker Noll, Die fremdsprachlichen Elemente im französischen Argot, P. Lang, 1991, p.68
  • Pierre Merle, L'argus des mots, L'Archipel, 1997, p.88