boutiquier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Composé de boutique et -ier.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin boutiquier
/boutiquie bu.ti.kj/
boutiquiers
/boutiquie bu.ti.kj/
Féminin boutiquière
/boutiquiɛʁ bu.ti.kj/
boutiquières
/boutiquiɛʁ bu.ti.kj/

boutiquier /bu.ti.kje/

  1. Marchand ou marchande qui est en boutique. — Note : Se dit surtout d’un petit marchand et quelquefois par dénigrement.
    • Tout son être se révoltait à la pensée d’épouser un de […] ces petits boutiquiers contents d’eux, ces intendants soupçonneux et méprisants qui venaient parfois rendre visite à son grand-père et la soupesaient des yeux, comme si elle eût été un animal à vendre. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • C'est ce qui explique à la fois le caractère rachitique du secteur commercial créé par les petits colporteurs et boutiquiers chinois, et son développement à pas de tortue. (Hai Quang Ho, Histoire économique de l'île de la Réunion (1849-1881), p.288, L'Harmattan, 2004)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin boutiquier
/boutiquie bu.ti.kj/
boutiquiers
/boutiquie bu.ti.kj/
Féminin boutiquière
/boutiquiɛʁ bu.ti.kj/
boutiquières
/boutiquiɛʁ bu.ti.kj/

boutiquier /bu.ti.kje/

  1. Qui tient une boutique.
    • Elle se perce le cœur, et les pâtissiers instituent une fête pour cette martyre boutiquière. (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Chansons et légendes du Valois, 1854)
  2. (Péjoratif) Qui fait preuve d'esprit de boutique, qui manque d'ouverture d'esprit.
    • Jean-Paul Bret ne supporte pas que Béatrice Vessiller se soit maintenue au second tour de la cantonale partielle. "Un comportement boutiquier", tonne-t-il. (http://www.lyoncapitale.fr ; Bret/les Verts : chronique d'une rupture annoncée, 28 juin 2010)
    • Une nouvelle fois, l'UDC désapprouve et condamne les comportements boutiquiers des jacobins qui en réalité sont les premiers à porter atteinte aux principes fondamentaux de la République nés du préambule de sa Constitution, et, indirectement, à la sûreté de l'État. (Alexandre-Guillaume Tollinchi, Communiqué de presse, 23 juillet 2009)

Références[modifier | modifier le wikitexte]