boxeur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de boxe avec le suffixe -eur.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin boxeur
\bɔk.sœʁ\

boxeurs
\bɔk.sœʁ\
Féminin boxeuse
\bɔk.søz\
boxeuses
\bɔk.søz\
Caricature d'animaux boxeurs.

boxeur \bɔk.sœʁ\

  1. (Didactique) Qui boxe ; qui s’adonne à la boxe.
    • Il suffit de parcourir les sous-titres de ces différents volumes, les bêtes qui font de la gymnastique, les comédiens de la nature, les animaux boxeurs, les animaux qui ne payent pas leur terme, […]. — (La Revue de Paris, 1906, page 899)
    • Son numéro était suivi d’une exhibition de chiens boxeurs, huit bêtes superbes qu’elle avait offertes à son père deux années plus tôt, grâce à six années de cachets récoltés sur toutes les pistes du continent. — (Guy des Cars, Mémoires d’un jeune, Librairie Arthème Fayard, 1945, page 184)
    • C’est en effet un numéro de cirque classique, mais ce geste n’est absolument pas naturel et les kangourous boxeurs ont été dressés patiemment. — (Philippe Mahuzier, Les Mahuzier en Australie, Paris : Éditions G.P., 1962)

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
boxeur boxeurs
\bɔk.sœʁ\

boxeur \bɔk.sœʁ\ masculin (pour une femme, on dit : boxeuse)

Le boxeur Carlos Takam en action.
  1. (Boxe) Celui qui pratique la boxe, par goût ou par profession.
    • — Comment ? De quel boxeur ?
      — De celui dont vous avez apporté la photographie.
      — Je n’ai apporté la photographie d’aucun boxeur.
      — Enfin… quoi ?… de votre joueur de tennis… C’est la même chose.
      — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, pages 374-375)
    • La boxe est très en honneur à Panama. J’assistai à de bons matches et quelques boxeurs noirs étaient tout près de la meilleure classe mondiale. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • L'autorisation définitive de boxer pourra être retirée à tout boxeur dont les examens médicaux donneraient des résultats satisfaisants, mais qui présenterait des signes caractéristiques de déficience physique, de réflexes diminués, etc. — (« Arrêté du 22 février 1963 relatif à la pratique de la boxe et demandes d'autorisation pour l'organisation de manifestations publiques de boxe », Journal officiel de la République française, 17 mars 1963, p. 2597)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • boxeur sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]