brahinite

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1870) Nom donné par le géologue, journaliste et minéralogiste français Stanislas Meunier, du nom de la ville de Brahine, Biélorussie, où en 1810, une telle météorite est tombée.
Destinées à servir avant tout de points de repère pour les descriptions ultérieures, les caractéristiques qu’on va lire auraient nécessairement été vagues si je n’avais imposé à chaque type un nom univoque, ayant une forme analogue à celle des dénominations lithologiques. La racine de ce nom a toujours été fournie par le nom de la localité la plus célèbre ou la mieux étudiée de chaque type. Toutefois, il a paru naturel de conserver les noms de Pallasite, d’Eukrite, de Howardite, et de Chladnite, proposés par M. Gustave Rose et accrédités dans la science. — (« Mémoire sur la géologie des météorites », in Le Moniteur scientifique, tome treizième de la collection, troisième série, tome Ier, M. Quesneville, Paris, 1871 p. 97–119 ; publié en avant-première sous le titre de « LITHOLOGIE : Établissement des types de météorites » dans Cosmos, XIXe année, 3e série, tome VI, 1870)

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
brahinite brahinites
\bʁa.i.nit\

brahinite \bʁa.i.nit\ féminin

  1. (Minéralogie) Roche météoritique.
    • 10e Type.Brahinite.
      Roche formée d’une pâte métallique renfermant des cristaux d’un vert plus ou moins foncé ou même noirs. La pâte métallique cristalline, malléable et prenant bien le poli ; elle présente de très-fines ramifications injectées dans les joints des cristaux pierreux. —
      Densité : 7,58 (Rumler). — Composition minéralogique : La partie métallique offre la plus grande analogie de composition avec la partie métallique de la pallasite. La partie pierreuse en diffère par l’existence d’une proportion notable de pyroxène. Les acides donnent sur la substance métallique des figures très-nettes. — Chutes principales : Brahin, Minsk (Russie), trouvé en 1810. — (« Mémoire sur la géologie des météorites », in Le Moniteur scientifique, tome treizième de la collection, troisième série, tome Ier, M. Quesneville, Paris, 1871 p. 97–119)

Traductions[modifier le wikicode]

Slovène[modifier le wikicode]

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

brahinite \Prononciation ?\ masculin inanimé

  1. Accusatif pluriel de brahinit.