branler dans le manche

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

→ voir branler et manche

Locution verbale[modifier | modifier le wikicode]

branler dans le manche /bʁɑ̃.le dɑ̃l‿mɑ̃ʃ/ intransitif

  1. (Familier) (Absolument) Avoir du jeu entre le manche et le fer pour un outil qui n’est pas solidement emmanché.
    • Presque tous les soirs, elle allait se coucher tôt avec sa brosse à cheveux, jusqu'à ce qu'un beau soir elle fît la chose trop fort et la brosse, qui branlait dans le manche, cassa. (Robert Nye, Faust, L'Âge d'Homme, 1986, p.125)
  2. (Par extension) (Figuré) & (Familier) Ne pas être ferme dans le parti qu’on a choisi, dans la résolution qu’on a prise.
    • Seul Luynes, paniqué, « branlait dans le manche ». Plus courageux, son frère Cadenet tentait de le rassurer : Vitry était un homme solide. (Jean-Christian Petitfils, Louis XIII, Perrin, 2008, p.225)
  3. Être menacé de perdre sa fortune ou sa place, la faveur dont on jouit, etc.
    • Pendant que le comte-duc peut tout encore, & que tu possèdes ses bonnes grâces, profite du temps, hâte-toi de t'enrichir ; car ce ministre, à ce qu'on m'a dit, branle dans le manche. (Alain-René Lesage, Histoire de Gil Blas de Santillane, liv.12, chap.7, 1735, éd. Morizot, Paris, p.776, non daté)
    • Oui mais !
      Ça branle dans le manche,
      Ces mauvais jours-là finiront.
      Et gare à la revanche,
      Quand tous les pauvres s’y mettront.
      (bis) (Jean-Baptiste Clément; La Semaine Sanglante, 1871)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikicode]