Aller au contenu

brau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Bräu

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Variante de brai (« boue, fange »).

Nom commun [modifier le wikicode]

brau *\Prononciation ?\ masculin

  1. Boue, fange.

Références[modifier le wikicode]

Ancien occitan[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin pravus (« dépravé, pervers, vicieux »)[1].
Le sens de « bœuf, taurillon » qui est dans le catalan et l’occitan provient soit du précédent avec le sens de « animal fougueux, sauvage » soit (moins probablement) du grec ancien βραδύς, bradús (« lent »)[1].

Adjectif [modifier le wikicode]

brau *\Prononciation ?\

  1. Dur, méchant, fougueux, brave.

Références[modifier le wikicode]

Allemand[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

brau \bʁaʊ̯\

  1. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de brauen.

Prononciation[modifier le wikicode]

Catalan[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Apparenté à brau en ancien occitan.

Adjectif [modifier le wikicode]

brau \Prononciation ?\

  1. Brave, vaillant.

Nom commun [modifier le wikicode]

brau \Prononciation ?\ masculin

  1. (Zoologie) Bœuf.

Prononciation[modifier le wikicode]

Occitan[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien occitan brau.

Adjectif [modifier le wikicode]

Nombre Singulier Pluriel
Masculin brau
\'bɾaw\
braus
\'bɾaws\
Féminin brava
\'bɾa.βo̯\
bravas
\'bɾa.βo̯s\

brau \ˈbɾaw\ (graphie normalisée)

  1. Sauvage, violent.
  2. Brave, vaillant.
  3. Sage, gentil, serviable, obligeant.
  4. Gros, important.

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
brau
\ˈbɾaw\
braus
\ˈbɾaws\

brau \ˈbɾaw\ masculin (pour une femelle, on dit : brava) (graphie normalisée)

  1. (Zoologie) Jeune taureau.
    • E i a un temps per tot : per laurar e per semenar, per plantar e per podar ... e quora metre l’aret a las fedas o menar las vacas al brau. — (Jean Boudou, La quimèra, 1974 [1])
      Et il y a un temps pour tout : pour labourer et pour semer, pour planter et pour tailler ... et quand mettre le bélier aux brebis ou mener les vaches au taureau.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]