brechen

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Brechen

Allemand[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du vieux haut allemand brehhan, du proto-germanique *brekaną. Apparenté à l’anglais to break.

Verbe [modifier le wikicode]

Mode ou
temps
Personne Forme
Présent 1re du sing. ich breche
2e du sing. du brichst
3e du sing. er bricht
Prétérit 1re du sing. ich brach
Subjonctif II 1re du sing. ich bräche
Impératif 2e du sing. brich(e)
2e du plur. brecht
Participe passé gebrochen
Auxiliaire haben / sein
voir conjugaison allemande

brechen \ˈbʁɛ.çən\ transitif (auxiliaire sein)

  1. Casser.
    • Das Brett brach bei der Belastung : la planche cassa sous la charge.
    • Dieser dünne Stock muß brechen : ce bâton fin cassera sûrement.
    • Die Metallfeder, das Rad, der Draht ist gebrochen : la plume (du stylo), la roue, le fil est cassé(e).
    • Das Eis bricht unter ihm : la glace casse sous ses pieds.
    • Die Blüte ist oben gebrochen : la fleur est cassée en haut.
    • Die Bäume brachen fast unter der Last der Früchte, des Schnees : les arbres croulaient sous le poids des fruits, de la neige.
    • Brechende Äste : des branches cassantes
    • Durch sein Alter war der Taft an vielen Stellen gebrochen : du fait de son ancienneté, le taffetas avait des accrocs en plusieurs endroits.
    • Die Ufermauer bricht die starken Wellen : la digue brise les grosses vagues.
    • (Figuré) Mir bricht das Herz bei dem Anblick : ce spectacle me brise le cœur (construction inversée en allemand).
    • (Figuré) Sein Auge brechen : mourir.
    • (Figuré) Die Stimme brach ihr : sa voix se cassa (litt. : la voix lui cassa).
    • (Figuré) Sie meinte, die Knie brächen unter ihr : ses jambes se dérobèrent (litt. : elle pensa que ses genoux se cassaient sous elle) (tournure peu usuelle ; on dirait plutôt sie meinte, die Knie würden ihr versagen).
    • (Figuré) In die Knie brechen : s’effondrer (sens figuré).
    • (Figuré) Der Saal war zum Brechen voll : la salle était pleine à craquer.
    • (Figuré) Mag es biegen oder brechen : ça passe ou ça casse (litt. : que ça puisse plier ou casser).
    • (Figuré) Etwas auf Biegen oder Brechen durchzusetzen versuchen : chercher à imposer quelque chose de force.
    • (Figuré) Es geht auf Biegen oder Brechen : ça tiendra ce que ça tiendra.
    • (Proverbial) Glück und Glas, wie bald bricht das : ?
    • (Proverbial) der Krug geht so lange zum Wasser, bis er bricht : tant va la cruche à l’eau qu’elle se casse.
  2. Jaillir (de force), transpercer
    • Die Quelle bricht aus dem Gestein : la source jaillit du rocher.
    • Sonne brach endlich durch die Wolken (aus den Wolken) : le soleil transperça enfin les nuages.
    • Die Tulpen brachen aus der Erde : les tulipes sortaient de terre.
    • Die Feinde brachen aus dem Gehölz, aus dem Hinterhalt : les ennemis surgirent du bois, de leur embuscade.
    • Tränen brachen ihr aus den Augen : des larmes se mirent à couler de ses yeux.

brechen transitif (auxiliaire haben)

  1. Briser (dans le sens de casser).
    • Dürre Zweige mit der Hand brechen : briser des branches sèches.
    • Gestein, Marmor, Schiefer brechen : extraire un rocher, du marbre, de l’ardoise.
    • Ein Loch in eine Mauer brechen : faire un trou dans un mur.
    • Den Flachs brechen : rouir (séparer l’écorce filamenteuse du lin d’avec la tige).
    • Es wird gebeten, das Kunstblatt nicht zu brechen (= zu falten) : on est priés de ne pas plier la toile.
    • Einen Rand im Heft brechen : plier la marge dans un cahier.
    • Beim Skifahren habe ich mir mein Bein gebrochen : je me suis cassé la jambe en faisant du ski.
    • Das Genick, seinen Hals brechen : se rompre le cou (après une chute).
    • (Poésie) Blumen brechen : cueillir des fleurs.
    • (Figuré) Den Boden brechen : effondrer.
    • (Figuré) Das Brot brechen : rompre le pain (= commencer à manger le repas).
    • (Figuré) Er hat nichts zu brechen und zu beißen : il n’a rien à se mettre sous la dent.
    • (Figuré) Das brach ihm den Hals : il s’est retrouvé complètement ruiné.
    • (Figuré) Einer Flasche den Hals brechen : siffler une bouteille.
    • (Figuré) Das Rückgrat (die Kraft) ist mir gebrochen : je n’ai plus de forces.
    • (Figuré) Er kann Herzen brechen : c’est un tombeur.
    • (Figuré) Der Kummer hat ihr das Herz gebrochen : le chagrin lui a brisé le cœur.
    • (Figuré) Der gebrochene Greis : le vieillard tout courbé.
    • (Figuré) Den Stab über jn brechen : condamner quelqu’un.
    • (Figuré) Eine Lanze für jn brechen : protéger quelqu’un.
    • (Figuré) Etwas übers Knie brechen : faire quelque chose à toute vitesse.
    • (Figuré) Ein Talent, eine Erkenntnis, das Gute bricht sich Bahn : un talent, une connaissance, le bien s’impose de lui-même (d’elle-même).
  2. Briser (dans le sens de rendre caduc).
    • Den Widerstand, seinen Trotz, ihre Hartnäckigkeit, die Zinsknechtschaft, Tyrannei, Blockade brechen : briser l’opposition, son défi, son obstination, l’esclavage, la tyrannie, le blocus.
    • Sein Schweigen brechen : briser le silence (commencer à parler).
    • Er hat seinen Vertrag, Eid, sein Wort gebrochen : il a rompu son contrat, son serment, il a failli à sa parole.
    • Die Ehe brechen : commettre un adultère.
    • Einen Rekord brechen : pulvériser un record.
    • Einen Streit, einen Krieg vom Zaune brechen : chercher midi à quatorze heures.
    • Sie hat mit ihm, mit ihrer Familie, mit der Vergangenheit (völlig) gebrochen : elle a (complètement) coupé les ponts avec lui, avec sa famille, avec le passé.
    • Mit einer Gewohnheit, Überlieferung brechen : rompre avec une habitude, une tradition.

sich brechen (an + datif) pronominal intransitif

  1. Se briser (sur quelque chose)
    • Die Wellen brechen sich an der Felsküste, am Leuchtturm, an der Mauer : les vagues se brisent sur les rochers, sur le phare, sur le mur.
  2. (Physique) Réfléchir, se refléter.
    • Lichtstrahlen, Schallwellen brechen sich : les rayons lumineux, les ondes sonores réfléchissent.

Dérivés[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Mentionné dans le grand dictionnaire de François Vallée (1931) : brechen.

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

brechen [1] \ˈbreʃːẽn\ (pluriel interne de brochenn, obtenu par une inflexion o > e)

  1. Brindilles (de bois).

Variantes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • [1] : Frañsez KervellaLIESTERIOU DIABARZH., 1947, e Yezhadur bras ar brezhoneg, SKRIDOU BREIZH, LA BAULE, p. 212.