bric-à-brac

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : bric-a-brac

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

bric-à-brac \bʁi.ka.bʁak\ masculin, singulier et pluriel identiques

  1. Vieux objets ramassés de-ci, de-là, vieilles ferrailles, vieux cuivres, vieux tableaux, etc., pour les revendre.
    • Le livre anglais produit l'effet d'un objet vendu par un marchand de bric à brac, sincèrement navré que la chose soit un livre, et qui fait de son mieux pour remédier à ce défaut. (H. G. Wells, Anticipations, 1901, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Société du Mercure de France, Paris, 1904)
    • Voyez-vous, je n'ai que faire de tout ce bric-à-brac qui vous est nécessaire. Ma brosse à dent, voilà tout mon bagage. (Henry Miller, L'ancien combattant alcoolique au crâne en planche à lessive, dans Max et les Phagocytes, traduction par Jean-Claude Lefaure, éditions du Chêne, 1947)
  2. (Par extension) Objets divers entassés sans ordre.
    • Là, dans des casiers, qui encombraient la pièce, traînait un bric-à-brac d’objets de toutes sortes. (Émile Zola, Nana, 1881)
  3. (Figuré) Ensemble hétéroclite de connaissances ou d'idées réunies sans lien entre elles.
    • Ce bric-à-brac culturel est parfaitement exprimé par les pages roses du dictionnaire dont la connaissance permet d’émailler la conversation de citations latines ou autres. (Henri Laborit, Éloge de la fuite, 1976, Le Livre de poche, page 52)

Variantes orthographiques[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]


Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du français bric-à-brac.

Nom commun[modifier]

bric-à-brac \Prononciation ?\ (pluriel à préciser)

  1. (Gallicisme) Bric-à-brac.

Variantes orthographiques[modifier]

Synonymes[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Voir aussi[modifier]