britannique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Britannique

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1512) Du latin Britannicus, dérivé de Britannia.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
britannique britanniques
\bʁi.ta.nik\

britannique \bʁi.ta.nik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est propre ou relatif à la Grande-Bretagne.
    • Les États-Unis ont hérité de l’Angleterre ce système d’envahissement et d’usurpation continuel qui est un des points les plus saillants du caractère britannique. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • J’eus pour toute récompense un thank you, sir, qui est prononcé d’une voix sèche, extrêmement britannique. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. III, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • – Je suis citoyen britannique ! – continua Bert, obstiné. – Vous n’êtes pas obligés d’écouter, mais rien ne me force à me taire. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 352 de l’éd. de 1921)
    • Les effets du système d’éducation britannique se font particulièrement sentir dans la Cité ; chacun sait que les maîtres des public-schools s’attachent à développer le caractère plutôt que l’intelligence […] Ils font servir à cela le sport qui stimule l’esprit d’association, la loyauté dans les combats, l’inflexible résistance à la douleur, le self-control et l’honneur anglais. — (Morand, Londres, 1933)
    • Le premier projet qui miroita devant moi concernait la Baltique. L'occupation de cette mer par la flotte britannique offrait des avantages qui pouvaient être décisifs. — (Winston Churchill, La deuxième guerre mondiale - I- L'orage approche : La drôle de guerre, Paris : Plon, 1948, p.65)
    • Pour le Chili du XIXe siècle, qui faisait l’expérience d’un début d’industrialisation, l’ennemi et le partenaire principal était l’Empire britannique. — (Armando Uribe, Le livre noir de l’intervention américaine au Chili, traduction de Karine Berriot & Françoise Campo, Seuil, 1974)

Quasi-synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Hyponymes[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]