brocard

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom 1) De l’ancien français broquer (« piquer »), attesté en 1440[1].
Probablement de Brocardus, nom latin de Burchard évêque de Worms, lequel publia vers le début du XIe siècle un livre de sentences[2].
(Nom 2) Du picard (« broche »).

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
brocard brocards
\bʁɔ.kaʁ\

brocard \bʁɔ.kaʁ\ masculin

  1. Parole de moquerie, raillerie piquante.
    • Lancer des brocards. — Essuyer des brocards.
    • Elle ne parle pas ce langage, bien sûr ! Oserait-elle troquer le doux roucoulement méridional contre cette brocaille sèche, ce brocard de pierrailles qu’on jurerait de l’allemand ? Ah ! pécheresse ! — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Droit) (Histoire) Adage, maxime juridique.

Dérivés[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

(2)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
brocard brocards
\bʁɔ.kaʁ\

brocard \bʁɔ.kaʁ\ masculin

  1. Chevreuil mâle de plus d’un an.
    • Si le brocard a plus d'un an, le vieux brocard a plus de deux ans.
  2. (Technique) Atelier où les minerais sont broyés.

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Chevreuil :

Traductions[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]