brocarder

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de brocard avec le suffixe -er.

Verbe [modifier le wikicode]

brocarder \bʁɔ.kaʁ.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Railler par des brocards.
    • Déjà en 1938, avec sa « biguine à BONGO », une joyeuse mélodie dont il avait le secret, il brocarda la « joie enfantine » du Noir. La France supportait alors « le lourd fardeau de l’homme blanc » : la colonisation battait son plein... — (Dieudonné Zoa, « Charles TRENET et le monde noir », dans Renaissance panafricaine des peuples nègres : éléments de réponse à la question posée en 1948 par Cheikh Anta DIOP, Éditions Menaibuc, 2004, page 59)
    • Les Serbes brocardaient leurs victimes : « ils nous hurlaient dessus : "Ha ! ha ! ha ! vous aurez des bébés serbes, des enfants serbes" », et leur proposaient ironiquement de les conduire « devant un prêtre orthodoxe, si tu veux », pour hâter leur serbification. — (Daniel Jonah Goldhagen, Pire que la guerre : Massacres et génocides au XXe siècle, 2009)
    • Le naufragé de la quatre-voies de Saint-Appoline, « le cueilleur de coquelicots », comme le brocarde sans trop d’élégance ce balourd de Gérard, redevient peu à peu Michu, Raoul Michu, un représentant en mercerie […]. — (Bernard Valais, Rêve de coquelicot, Mon Petit Éditeur, 2014, page 147)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]