broume

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : broumé

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du grec βρώμα, nourriture, ver rongeur, espagnol bromar, ronger, percer, vermouler => broma, occitan broumo, brouma, broumejo (Mistral).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
broume broumes
\Prononciation ?\
Figure 47, bois endommagé par une teredine, et 48 taredo navalis.

broume \Prononciation ?\ (genre à préciser : {{m}}, {{f}}, {{mf}}, {{n}} ?)

  1. (Zoologie) (Histoire de la marine) Taret, ou tarière, Teredinæ. mollusque qui perce obliquement le bois des navires, ver « rongeur de digue et de vaisseau ».
    • Broume est une espèce de ver qui s'attache au bordage du bâtiment, et qui le perce à peu prés comme un ouvrage de filigrane— (Jan Fenis, Trésor de la langue des galères)
  2. (Pêche) (Provence) Appât, amorce.
  3. (Provence) Ligne très fine, fin filet.

Variantes[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

  1. embroumado, enbrumado
    • (Figuré) on dit, d'une personne qui est attaquée de quelque incommodité , ou de quelque maladie sérieuse , « es embroumado », comme on le dit d'un bâtiment — (François Poussin Gros, Recuil de pouesiés prouvençalos)

Références[modifier le wikicode]

  • Jan Fennis, Trésor du langage des galères, page 429.
  • Frédéric Mistral, Trésor du félibrige, BROUMO
  • Jacques-Christophe Valmont de Bomare, Dictionnaire raisonné, universel d'histoire naturelle.

Traductions[modifier le wikicode]