bucolique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin bucolicus (« pastoral, bucolique »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
bucolique bucoliques
\by.kɔ.lik\

bucolique \by.kɔ.lik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui appartient à la poésie pastorale.
    • Tu as commencé par un poème, tu finiras par une idylle bucolique en essayant de surprendre le vrai caractère de ces messieurs dans quelques aventures champêtres, la chasse ou la pêche ! — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  2. (Géographie) Relatif à une ancienne branche du Nil.
    • Le canal Bucolique a été creusé de mains d’homme : il est entre la branche Sébennytique & la Mendésienne. — (Edme Mentelle, Charles-Joseph Panckoucke, Encyclopédie méthodique : Géographie ancienne, tome 2, partie 2, Paris, 1789)
    • BUCOLIQUE (BRANCHE) (géogr. anc.), petite branche du Nil, faite selon Hérodote par la main des hommes. Elle est placée entre les branches Sébennitique et Mendésienne. Strabon l’appelle Phatmétique. — (Jean Baptiste Glaire, Joseph-Alexis Walsh (vicomte), Joseph Chantrel, Encyclopédie catholique, tome 4, 1842)
    • Cette embouchure du Nil, appellée Héracléotique, ne seroit-elle pas la mème qui est nommée Bucolique dans Hérodote ? — (Fortunato Bartolomeo De Felice, Encyclopédie ou Dictionnaire universel raisonné des connoissances, tome 6, 1771)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • (Région à préciser) : écouter « bucolique [by.kɔ.lik] »


Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bucolique bucoliques
\by.kɔ.lik\

bucolique \by.kɔ.lik\ féminin

  1. (Par ellipse) (Désuet) Un poème bucolique.
    • Note : On ne l’emploie guère qu’au pluriel et dans cette expression : « Les Bucoliques de Virgile ».
    • Cette bucolique, mademoiselle, s’est toujours écrite sur des tables d’or, dit le poète. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]