buffleterie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Mot dérivé de buffle, avec le suffixe -erie. Référence nécessaire

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
buffleterie buffleteries
\by.flə.tʁi\

buffleterie \by.flə.tʁi\ féminin

  1. (Militaire) Les diverses bandes et courroies, généralement de cuir de buffle, qui font partie d’un équipement de soldat et qui servent à porter les armes et le fourniment.
    • L’effet de la gendarmerie, quand elle arrivait dans un village, avec ses armes luisantes et ses belles buffleteries, était immense. Tout le monde pleurait. […] — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, réédition Folio, page 37.)
    • Elle portait un tablier blanc de bonne, un long fichu écartelé en buffleterie sur la poitrine, des demi-bottes de soldat prussien. — (Joris-Karl Huysmans, À rebours, 1884)
    • Avec un autre je me défilai. Mais le major nous rattrapa. Il fallait blanchir la buffleterie, après avoir pansé les chevaux. — (Joseph Jolinon, Guerrillas 1808, Ed. Charlot, 1942, page 163)
    • Les pompons et les buffleteries des gardes municipaux, le crâne des huissiers au licol, l’écho de son pas dans des galeries miroitantes, lui rendaient par bouffées la dignité désinvolte de l’artiste. — (Antoine Blondin, Monsieur Jadis ou l'École du soir, 1970, réédition Folio, 1972, page 69)

Variantes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]