céphalophore

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Mot composé de céphalo- « tête » et de -phore « qui porte ».

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
céphalophore céphalophores
\se.fa.lɔ.fɔʁ\
Un évèque céphalophore. (sens n°2)

céphalophore \se.fa.lɔ.fɔʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Botanique) Qualifie une plante qui porte une fleur en forme de tête.
  2. (Religion) Qualifie un saint qui porte sa tête après sa décapitation, ou qui porte la tête d’un autre saint décapité.
    • Un inventaire des saints céphalophores est bien révélateur de l’origine de la figuration. Si l’on met à part les cas exceptionnels de saint Grat et de saint Cot portant respectivement les têtes de saint Jean-Baptiste et de saint Prix, la distribution des saints céphalophores est significative du culte parisien. — (Jacques Baudoin, Grand livre des saints : culte et iconographie en Occident, Nonette : Éditions Créer, 2006, p.42)

Dérivés[modifier le wikicode]

Religion
Botanique

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
céphalophore céphalophores
\se.fa.lɔ.fɔʁ\
(3) Le céphalophore Saint-Denis.

céphalophore \se.fa.lɔ.fɔʁ\ masculin

  1. (Botanique) (Vieilli) Sorte d'astéracée d'Amérique du Sud, connue aussi sous le nom de cephalophora.
  2. (Zoologie) (Désuet) Céphalopode, selon la nomenclature de Henri-Marie Ducrotay de Blainville.
  3. (Christianisme) Saint qui porte sa tête après sa décapitation, ou, plus rarement, qui porte la tête d'un autre saint décapité.
    • Il n'est pas indifférent de signaler que cette extrémité sud de la vallée marécageuse du Thérain a vu successivement l'implantation de plusieurs églises dédiées à des céphalophores: St. Lucien dont nous venons de parler; 500 m. à l'ouest St. Quentin, le céphalophore picard et 700 m. plus au nord-ouest St. Just, le céphalophore de Saint-Just-en-Chaussée, un bourg à 30 km. au nord de Beauvais ; […]. — (Henri Fromage, Légende et paysage, dans le Colloque franco-espagnol : La Légende, anthropologie, histoire, littérature, Madrid : Casa de Velázquez, 1989, p.150)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]