céréalier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XXe siècle) Dérivé de « céréale ».

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
céréalier céréaliers
\se.ʁea.lje\
Céréalier à deux châteaux accosté au quai céréalier du port de La Pallice (2)

céréalier \se.ʁea.lje\ masculin (équivalent féminin : céréalière)

  1. Exploitant agricole produisant des céréales.
  2. Vraquier spécialisé dans le transport des céréales.
    • Alors ils cessent d’être le cargo Chose ou le céréalier Machin et deviennent des tramp steamers, des vagabonds des ports qui naviguent sous les pavillons les plus pauvres avec des équipages réduits et obtiennent des contrats à bas prix pour transporter des cargaisons sans se poser de question sur leur nature ni se soucier de leur destination. — (Luis Sepúlveda, Le Monde du bout du monde, 1989 ; traduit de l’espagnol du Chili par François Maspero, 1993, p. 59)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin céréalier
\se.ʁea.lje\
céréaliers
\se.ʁea.lje\
Féminin céréalière
\se.ʁea.ljɛʁ\
céréalières
\se.ʁea.ljɛʁ\

céréalier \se.ʁea.lje\ masculin

  1. (Agronomie) (Biogéographie) (Botanique) (Ethnobiologie) Relatif aux céréales.
    • Rappelons, en effet, que la Thiérache, au sens géographique, fait partie de trois régions, Champagne-Ardennes, Picardie et Nord-Pas de Calais, qui sont toutes trois des régions fortement céréalières, ou encore dominées par la betteraviculture ou la viticulture. — (Nathalie Cadiou, Production herbagère et alternances paysagères en Thiérache et dans le Hainaut : rapport d'étude, pour le Ministère de la culture et de la communication (France) & le Musée de la vie rurale et forestière de Saint-Michel (Aisne), [S.l.] : [s.n.], 1995, p. 49)

Traductions[modifier le wikicode]