cabas

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : cabàs

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1364)[1] En ancien français cabar (« panier pour transporter des fruits »)[2], de l’ancien occitan cabas[1], apparenté à l’espagnol capacho, capacha (« panier, prison ») et d’origine obscure[1][3] :
  1. du latin capax (« qui contient »)[4] avec le sens de « contenant[1][3] » ;
  2. du même radical gaulois que cabane[3] ;
  3. de l’arabe قفص, qafas (« cage, panier »)[3][5].

Nom commun [modifier le wikicode]

Invariable
cabas
\ka.ba\

cabas \ka.ba\ masculin

  1. Panier de jonc qui sert ordinairement à mettre des figues.
    • 100 paquets de raisins secs et 200 cabas de figues. — (Voltaire, Phil. IV, 319)
  2. Grand panier aplati, en paille tressée, servant à porter différents objets.
    • Résignée, elle mit dans le cabas deux litres vides et s’en fut à l’auberge d’où elle revint bientôt avec le vin. — (Louis Pergaud, Joséphine est enceinte, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Ils allaient dans les marchés avec des cabas pour s’offrir à porter les provisions que les bourgeois y achetaient. — (Alain René Lesage, Gusman d’Alf. II, 2)
    • Vive le cabas ! il en est de lui comme des beignets, il faut y revenir quand on en a tâté une fois. — (Alain René Lesage, ib. II, 4)
    • Sur l’ordre de Telcide, Rosalie a revêtu son mantelet, pris son « cabas », c’est-à-dire son sac plat, en paille, avec soufflet de drap. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 105)
    • Sous prétexte d’aller chercher ou rapporter un plateau, il arrive qu’une bonne sœur se faufile à la cuisine, et y emplisse de friandises le gros cabas où elle met ostensiblement ses lunettes, son tricot et son livre de prières. — (Marguerite Yourcenar, Archives du Nord, Gallimard, 1977, page 311)
  3. Panier à provision, souvent monté sur roulettes.
    • La vieille grelotteuse qui tapinait rue Saint-Martin, toujours avec son cabas, d'où sortaient parfois des poireaux ou des fanes de carottes. — (Jacques Drillon, Les fausses dents de Berlusconi, éd. Grasset (Collection Bleue), 2014)
    • En plein centre de Moscou, des employés remplissent des cabas à toute vitesse. — (Le Courrier du Vietnam, De Moscou à New York, la livraison de courses en 15 min s'envole depuis la pandémie, lecourrier.vn, 18 avril 2021)
  4. (Régionalisme) Cartable d'écolier.
    • Mariette et Jacoulet, dans leurs cabas d'écoliers, transportaient les journaux de la résistance. — (Éléonore Niquille, L'archange qui boitait, Éd. La clé d'or, 1951)
  5. (Désuet) Vieille voiture à l’ancienne mode.
    • Nous sommes venus dans un méchant cabas.
  6. Chapeau de femme dont la passe n'est pas relevée.
    1. (Ironique) Vieux chapeau de paille.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe caber
Indicatif Présent
Imparfait
Passé simple
tu cabas
Futur simple

cabas \ka.ba\

  1. Deuxième personne du singulier du passé simple de caber.

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • cabas sur le Dico des Ados Le Dico des Ados small logo current.svg

Références[modifier le wikicode]

  1. a b c et d « cabas », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage
  2. Frédéric GodefroyDictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle, édition de F. Vieweg, Paris, 1881–1902 → consulter cet ouvrage
  3. a b c et d « cabas », dans Émile LittréDictionnaire de la langue française, 1872–1877 → consulter cet ouvrage
  4. Pour capacho, capazo : « capacho », dans Diccionario de la Real Academia Española, 23e édition
  5. Henri Lammens, Remarques sur les mots français dérivés de l’arabe, Beyrouth Impr. Catholique, 1890, p. 50