cabrer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1188)[1] Probable dénominal de cabre, l'occitan cabrar ou l’espagnol cabrear étant attestés postérieurement.

Verbe [modifier le wikicode]

Cheval se cabrant. (1)

cabrer \kɑ.bʁe\ ou \ka.bʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se cabrer)

  1. Faire dresser sur les pieds de derrière, en parlant d’un cheval.
    • Le cheval cabre.
  2. (Aéronautique) Action de faire augmenter l’assiette d’un aéronef.
  3. (Pronominal) Se dresser sur les pieds de derrière, en parlant d’un cheval effarouché.
    • Elle vint s’arrêter court à deux pas de moi, et les deux bêtes, animées et tout écumantes, se cabrèrent un moment, comme si elles avaient eu le sentiment que leurs cavaliers voulaient combattre. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 223)
    • Le Cœur-Loyal, grâce à un poignet de fer, maintint le cheval qui se cabrait avec fureur. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Les chevaux arabes, sentant la poudre, se cabrent au fond des écuries. — (Alphonse Daudet, La partie de billard, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, réédition Le Livre de Poche, 1974, page 18)
    • Puis Mouley Abdelaziz paraît, vêtu de blanc neigeux, immobile comme une idole sur un superbe coursier noir caparaçonné de vert et d’or, qui se cabre et danse au son sauvage des ghaïtas et des tebels. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 108)
  4. (Pronominal) (Par analogie) Se relever de l’avant, en parlant d’une chose.
    • Il fallait le voir, debout à la barre, sa figure sombre frappée par les embruns, enlever sa chaloupe qui se cabrait sur la houle. — (Octave Mirbeau, Les Eaux muettes)
  5. (Pronominal) (Figuré) S’emporter, se révolter contre une proposition, un conseil, une remontrance, etc.
    • On ne saurait dire un mot qu’il ne se cabre. Ne lui dites pas cela, vous le ferez cabrer.

Variantes[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]