cacochyme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIIe siècle) Du grec ancien κακόχυμος, kakokhumos (« qui contient ou produit un mauvais suc »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
cacochyme cacochymes
\ka.kɔ.ʃim\

cacochyme \ka.kɔ.ʃim\ masculin et féminin identiques

  1. (Soutenu) (Sens propre) En mauvais état, fortement dégradé.
    • Le comte vida la bouteille sans respirer, jeta avec désinvolture quelques coupures sur la table et courut ronfler dans son carrosse qui n’était à vrai dire qu’une spacieuse caisse à savon montée sur roulette et tirée par un poney cacochyme. — (René Fallet, Le triporteur, Éditions Denoël, Paris, 1951, page 219.)
    • [...] pour nous rendre à Genève, nous suivions consciencieusement la route goudronnée, poursuivis par le vieux Jo, le fourgon cacochyme de la colonie, qui soufflait plus que nous dans les lacets de Septmoncel, […] ou ceux du col de la Faucille […]. — (Jean-Baptiste Harang, Nos cœurs vaillants, Paris, Grasset, 2010, pages 73-74)
    • Cependant, la « fille aînée de l’Église » étant cacochyme et toute foi born again facilement perçue en France comme une « américanisation » prosélyte, la multiplication des temple pentecôtistes constitue un défi pour la société française.— (Stephen Smith, La Ruée vers l’Europe, Grasset, 2018, page 157)
    1. (Par extension) (Médecine) Qui qualifie une personne physiquement fragile ou mal en point. → voir vieillard cacochyme
      • Il avait dormi dans un fauteuil, à quatre heures de l’après-midi, comme un vieillard cacochyme. — (Henry de Montherlant, Le démon du bien, 1946, page 204)
      • On regarde vulgairement le corps humain comme cacochyme lorsqu’étant corrompu par des causes antécédentes de maladies il tombe dans diverses infirmitez à la moindre occasion qui se présente extérieurement. — (Antoine Deidier, Instituts de médecine : comprenant la physiologie & la pathologie, à Paris chez D’Houry, 1746, page 320)
  2. (Figuré) Se dit de la bizarrerie de l’esprit ou de l’inégalité de l’humeur.
    • Hoooou lala ! Vous deux, les vieilles badernes radoteuses, les birbes égrotants et cacochymes, en fait d’inepties vous avez le pompon ! — (Aristophane, Ploutos, dieu du fric, 388 av. J.-C., traduit du grec ancien par Michel Host, 2012, page 49)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]