caféinomane

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de caféine avec le suffixe -mane.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
caféinomane caféinomanes
\ka.fe.i.nɔ.man\

caféinomane \ka.fe.i.nɔ.man\ masculin et féminin identiques

  1. Personne dépendante à la caféine et par extension au café, surtout quand les effets classiques de la caféine se font ressentir, comme l’hyperactivité ou l’excitation.
    • La première des quatre parties d’Autour du Chat Noir (1926) évoque l’atmosphère et les figures, illustre ou non, de ce repaire d’indépendance et de fantaisie : Alphonse Allais qui l’introduisit, Claude Debussy dirigeant un “chœur frénétique” de jeunes braillards caféinomanes, Paul Verlaine “pauvre et chauve”, parlant gravement de son mari Arthur Rimbaud, “parti pour des Égyptes !”, sans compter de troubles muses, ces “horizontales” que l’auteur dit ne pas avoir connues… — (Préface à Maurice Donnay, Autour du Chat Noir, Grasset, Paris, 1996)
    • Ainsi Balzac était-il, en vrai travailleur de force de l’écriture, un caféinomane invétéré. — (Pierre Angel, Éric Chagnard, Toxicomanies, page 316, 2005, Elsevier Masson)

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
caféinomane caféinomanes
\ka.fe.i.nɔ.man\

caféinomane \ka.fe.i.nɔ.man\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est dépendant à la caféine et par extension au café.
    • Les Napolitains, en revanche, sont caféinomanes. Ils commencent à jeun, à ingurgiter tôt le matin, deux ou trois « tazzulelle é café » très fort. — (Transeuropéennes, n°12-15‎, page 154, 1998, Centre européen de la culture)

Traductions[modifier le wikicode]