cagot

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Cagot

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1535) De l’occitan cagòt (« lépreux, merdeux, crétin »)[1] de caga (« caca ») ; voir caqueux et cagou[1]. Pour le lien sémantique entre « couleur noire » et « dévot hypocrite », voir cafard.
Note : Frédéric Mistral[2] mentionne que l’occitan est attesté pour la première fois en 1551 (soit postérieurement au français) et renvoie à cacou.

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin cagot
\ka.go\
cagots
\ka.go\
Féminin cagote
\ka.gɔt\
cagotes
\ka.gɔt\

cagot \ka.go\ masculin

  1. Bigot, dévot.

Dérivés[modifier]

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin cagot
\ka.go\
cagots
\ka.go\
Féminin cagote
\ka.gɔt\
cagotes
\ka.gɔt\

cagot\ka.go\ masculin

  1. (Aquitaine) (Histoire) Nom donné au Moyen Âge et jusqu’à la Révolution à des populations affaiblies par la consanguinité, ne se mêlant pas au reste de la population, ou exclus par elle.
    • Les cagots ou goîtreux, race infortunée dont M. Ramond a recherché l'origine jusque dans la nuit des temps les plus reculés. (Dusaulx, Voyage à Barège, 1796)
  2. Bigot.
    • Cy n’entrez pas hypocrites, bigots,
      Vieux matagots, marmiteux boursouflés,
      Tordcoulx badaux plus que n’étaient les Goths,
      Ny Ostrogoths, précurseurs des magots,
      Haires, cagots, caffars empantouflés.
      (François Rabelais, Gargantua 1535 ; Avertissement inscrit à l'entrée de l'abbaye de Thélème)
    • Quoi ! je souffrirai, moi, qu'un cagot de critique
      Vienne usurper céans un pouvoir tyrannique !
      (Molière, Tartuffe. I, 1, 1664)
    • Sénécal se rembrunit, comme les cagots amenés dans les réunions de plaisir. (Flaubert, L'Éducation sentimentale, 1869)
    • Gallifet était aussi éloigné du cléricalisme que du nationalisme. Des innombrables coups de boutoir qu'il distribuait à la ronde avec un esprit endiablé il réservait une bonne part aux cagots et aux patriotards (Joseph Caillaux , Mes Mémoires: (I) Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  3. Personne intolérante, à l'esprit étroit, attachée aux traditions.
    • Que la Grande-Bretagne, qui vit sa vie en-dehors de la zone euro, ait pu profiter aussi d'une politique monétaire plus souple que celle de la BCE, cela donnera au moins un os à ronger aux cagots du souverainisme et du protectionnisme, maladies séniles des peuples fatigués. (Franz-Olivier Giesbert, De l'air! De l'air!, Le Point n° 2146, 31 octobre 2013)

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Ancien occitan[modifier]

Étymologie[modifier]

Voir cagot.

Nom commun[modifier]

cagot masculin

  1. Cagot.

Références[modifier]

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844