caillite

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1870) Nom donné par le géologue, journaliste et minéralogiste français Stanislas Meunier, du nom de la commune française de Caille dans les Alpes-Maritimes.
  • Or, des analyses précises m’ont amené à reconnaître :
    1° Que la pâte métallique est identique à la substance de certains fers météoriques que j’ai réunis dans le 4e type sous le nom de caillite, parce que le type le plus net est fourni par le bloc découvert à Caille (Alpes-Maritimes) en 1828 ;
    […] — (« Mémoire sur la géologie des météorites », in Le Moniteur scientifique, tome treizième de la collection, troisième série, tome Ier, M. Quesneville, Paris, 1871 p. 97–119)

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
caillite caillites
\ka.jit\

caillite \ka.jit\ féminin

  1. (Minéralogie) Nom donné à du fer d’origine météoritique dont l’échantillon type est tombé à Caille. Découverte en 1630, elle fut rapportée au village et incluse dans des édifices divers au fur et à mesure des reconstructions. En 1828 alors qu’elle servait de banc public elle a été formellement identifiée comme étant d’origine sidérale. Offert en 1829 à Charles X, contre l’édification d’une horloge, elle est actuellement exposée au Musée national d’Histoire naturelle, la commune en possède un moulage depuis 2007.
    • 4e Type. Caillite.
      Roche métallique, très-cristalline, prenant très-bien le poli. —
      Densité : 7,5. — Composition : Formée surtout par le mélange de la tænite avec la kamacite. On distingue dans la masse des rognons souvent très-volumineux de troïlite et des grains irréguliers de schreibersite. Les acides donnent les figures avec la plus grande netteté. — Chutes principales : Charcas, Mexique 1804. — Caille, Alpes-Maritimes, 1828. — San-Francisco del Mezquital, Mexique, 1867. Rio Juncal, Chili, 1867. — (Stanislas Meunier, « LITHOLOGIE : Établissement des types de météorites », Cosmos : revue encyclopédique hebdomadaire des progrès des sciences et de leurs applications aux arts et à l’industrie, XIXe année, 3e série, tome VI, 1re livraison, 1er janvier 1870, p. 72)
    • 4e Type. — Caillite.
      Roche métallique très-cristalline, prenant très-bien le poli. —
      Densité : 7,5. — Composition minéralogique : Formée surtout par le mélange de la tænite avec la kamacite. On distingue dans la masse des rognons souvent très-volumineux de troïlite et des grains irréguliers de schreibersite. Les acides donnent les figures avec la plus grande netteté. — Chutes principales : Charcas (Mexique), trouvé en 1804 ; Caille, Alpes-Maritimes (France), trouvé en 1828 ; San Francisco del Mezquital (Mexique), trouvé en 1867 ; Rio Juncal (Chili), trouvé en 1867. — (« Mémoire sur la géologie des météorites », in Le Moniteur scientifique, tome treizième de la collection, troisième série, tome Ier, M. Quesneville, Paris, 1871 p. 97–119)

Traductions[modifier le wikicode]