calculs byzantins

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de calcul et de byzantin.

Locution nominale [modifier le wikicode]

calculs byzantins \kal.kyl bi.zɑ̃.tɛ̃\ masculin

  1. (Figuré) Calculs, spéculations, ruses ou stratagèmes vains et sophistiqués à l’extrême.
    • Analyses savantes, calculs byzantins, supputations des chances évoluant chaque minute, jugement sur le fond et la (mé)forme... — (Macha Séry, « Futurofoot, une série absurde sur le ballon rond » sur Le Monde.fr, 10 septembre 2008. Consulté le 3 juillet 2018)
    • Mais quelle que soit la validité des calculs byzantins d’Usher, il demeure une certitude irréfragable, mégalithique, éternelle : au moment où l’on passera de l’an 1999 à l’an 2000, le sixième millénaire du monde biblique sera fini depuis plusieurs années déjà et le ciel ne nous sera pas tombé sur la tête. — (Marc Déceneux, Histoires de la fin du monde, Éditions Ouest-France, 1998, 125 p.)
    • Il était l’artisan du compromis historique que la Démocratie chrétienne et le P[arti] C[ommuniste] devaient sceller le jour même de son enlèvement, des mois de tractation à la clef, de calculs byzantins, d’hypothèses sophistiquées, de dosages savamment affinées, un vrai travail d’orfèvre. — (Mathieu Riboulet, Entre les deux il n’y a rien, Verdier, 2015, 144 p.)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]