calter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir caleter

Verbe [modifier le wikicode]

calter \kal.te\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se calter)

  1. (Argot) Partir rapidement, fuir.
    • On m’voit dans le sérieux, moi, et celui qui m’connaît, calte. — (Francis Carco, Jésus-la-Caille, Troisième partie, ch. III, Le Mercure de France, Paris, 1914)
    • Puis il s’en balance encore un dans le gosier et calte. — (Peter Cheyney, La Môme vert-de-gris, traduction de Marcel Duhamel, Gallimard, 1945)
    • De toute façon il faut calter et vite, déclare-t-il, fataliste. — (Derri Berkani, La Kahéna de la courtille, 2002)
    • Caltez, volaille !, expression populaire.
  2. (Pronominal) (Argot) S’enfuir.
    • Quant à l'auto, elle s'était caltée en vitesse, cela se comprend. — (Jean Ray, Harry Dickson, La Flèche fantôme, 1932)
    • La Toulouche résuma la situation : — En somme, c’est un roussin ; derrière les volets, il doit nous zyeuter : si on se calte sur la droite, il nous pincera après le pont ; si on se trotte par la gauche, il nous fiche dans la flotte. — (Pierre Souvestre, Marcel Allain, Fantômas, volume 11, 1966)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]