cambrousse

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) De l’occitan cambrossa (« bouge, cambuse ») dérivé de cambra (« chambre »), le sens de « province, campagne » étant peut-être né de l'argot des saltimbanques, et issu de celui de « baraque de forain » (→ voir cambrousier « marchand forain ») à travers des expressions attestées telles que « courir la cambrouse » où, plus vraisemblablement, à partir de « garçon de cambrouse » au sens de « garçon logé dans un bouge », réinterprété comme l'équivalent de « voleur (garçon) de grands chemins (de cambrouse) » ; la forme cambrousse est influencée par brousse qui lui est sémantiquement proche.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
cambrousse cambrousses
\kɑ̃.bʁus\

cambrousse \kɑ̃.bʁus\ féminin

  1. Coin de campagne reculé.
    • C’était un brav’ gnière
      Qui ne mouftait guère
      Qu’avait depuis sa jeunesse
      Le goût d’la cambrousse
      Les jetons d’la rousse
      Et un faible pour la fesse

      (Boris Vian, Ballade de la chnouf, 1957)
    • Alpiniste débutant, j’escaladais son mont de Vénus par la face ombragée. Je foulais par la pensée une cambrousse dense et ébouriffée aux reflets plutôt roux. (Jean Vautrin, Pour solde de tout cœur, dans le recueil Baby Boom, 1985, p. 148)
    • Un après-midi d’automne
      On avait trouvé un moyen de locomotion
      Alors on est parti à la cambrousse
      Les champs étaient humides et suffisamment acides
      C’était le bon moment pour aller cueillir des champignons

      (Billy Ze Kick et les Gamins en Folie, Mangez-moi ! Mangez-moi !, 1993)
    • On s'est perdu au milieu de la cambrousse.

Variantes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]

« cambrousse », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage pour l'étymologie