camouflet

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’ancien français chault mouflet ; de ca-, préfixe péjoratif remplaçant chaud, et moufle (« visage rebondi »).

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
camouflet camouflets
\ka.mu.flɛ\

camouflet \ka.mu.flɛ\ masculin

  1. (Rare) Fumée épaisse que l’on souffle malicieusement dans le nez de quelqu’un avec un cornet de papier allumé.
    • Guide de mon esprit
      Qui surtout chéris le burlesque
      Souffle-moi par un camouflet
      Un style qui soit bien grotesque
      (Scarron)
  2. Vexation humiliante, affront, offense.
    • Vendôme apprit qu’il ne serait plus payé comme général d’armée; le camouflet fut violent (Saint-Simon)
    • Qu’est-ce que recevoir un soufflet ? La métaphore banale répond : C’est voir trente-six chandelles. Ici l’argot intervient, et reprend : Chandelle, camoufle. Sur ce, le langage usuel donne au soufflet pour synonyme camouflet. (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)
  3. (Poliorcétique) Fourneau de mine destiné à détruire une galerie ennemie tout en préservant, en surface, les ouvrages alliés. Pendant la Première Guerre mondiale, la plupart des camouflets se posaient au moyens de sondes avancées par des perforatrices. Certains étaient creusés d'avance et « jouaient » lorsque les travaux ennemis étaient censés s'en approcher. D'autres étaient destinés au déclenchement prématuré des charges ennemies ou pour répandre des gaz toxiques dans leurs galeries.
  4. Explosion souterraine qui s’entend ou qui ne débouche pas à la surface, due à une mine qui a mal fonctionné, provoquant ainsi une chambre d’explosion fermée s’effondrant, le plus souvent sur elle-même.

Traductions[modifier]


Références[modifier]