camus

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIIe siècle) Apparenté[1] à camus, gamus (« niais, sot ») en occitan, à camuso en italien ; plus avant, d’étymologie obscure :
  1. du gaulois *kam- (« courbé »)[1], mais, comme le remarque Diez, un suffixe -us n'existe pas dans les langues romanes ;
  2. composé de ca- et muse[1] qui se rapporte à l'italien muso, au français museau, mais cette hypothèse ne rend pas compte de l'antériorité de l'ancien occitan[2], ca- n'existant pas dans cette langue en tant qu'élément formateur de mots ;
  3. d’autres[1] l’ont rapproché de l'italien camoscio, de l’espagnol camusa, « chamois » ; le chamois, comme la chèvre, pouvant être dit camus ; la forme des mots parle pour cette dernière étymologie. Pour le sens de « penaud », c’est proprement « être chèvre » ;
  4. avec le sens de « [nez] écrasé », composé de ca- et mousse (« émoussé »), l’ancien français a moussé (« camus »), mois (« niais, sot ») et camoser, chamoisier (« écraser »).

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin camus
\ka.my\
Féminin camuse
\ka.myz\
camuses
\ka.myz\

camus \ka.my\ masculin

  1. Qui a le nez court et aplati.
    • Pour toi, Socrate, tu n'étais qu’un pauvre homme, laid, camus, chauve. (François de Salignac de la Mothe Fénelon, XIX, 187.)
    • Ils déclarent qu’on ne peut être camus sans avoir de nez. (Voltaire, Phil. II, 169.)
    • Il [mon nez] n'est ni camus, ni aquilin, ni gros. (La Roch., Portrait.)
    • La bouche était indécise et molle, le menton fuyant, le nez camus; les yeux louchaient, ne louchaient pas tellement, louchaient un peu, si peu ! (Raymond Las Vergnas, Le millième jour, 1951)
  2. Se dit aussi de certains animaux.
    • Cheval camus, cheval dont le chanfrein offre une espèce d’enfoncement.
  3. (Figuré) Embarrassé, interdit, penaud.
    • Camus comme un chien de Boulogne, fort interdit de se voir trompé dans son attente.
    • Et n'est Nostradamus Qui l’astrolabe en main ne demeurât camus. (Abbé Mathurin Régnier, Sat. X.)
    • Oui, Charlotte, je veux que Monsieur vous rende un peu camuse. (Molière, Don Juan, II, 4.)

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun 1[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin camus
\ka.my\
Féminin camuse
\ka.myz\
camuses
\ka.myz\

camus \ka.my\ masculin

  1. Individu qui a le nez camus.
    • Un vilain camus.
    • Une petite camuse.

Nom commun 2[modifier]

Invariable
camus
\ka.my\

camus \ka.my\ masculin

  1. Dauphin.
  2. (Franche-Comté) Bouvreuil.

Apparentés étymologiques[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

Voir camus.

Adjectif[modifier]

camus \Prononciation ?\

  1. Camus.
    • D'entre les sorcix, à compas,
      Muet ses nes trop haut ne trop bas
      N'est pas camuse ne bekue.
      (Bl. et Jehan, 265, XIIIe s.)
    • Trop grans mamieles font les enfans camus devenir, quant par deseur le nes les metent. (ALEBRANT, f° 30, XIIIe s.)

Dérivés[modifier]

Références[modifier]

Ancien occitan[modifier]

Étymologie[modifier]

Voir camus.

Adjectif[modifier]

camus masculin

  1. Niais, idiot.

Variantes[modifier]

Références[modifier]

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

Latin[modifier]

Étymologie[modifier]

Du dorien καμός correspondant au grec ancien κημός, kêmos[1].

Nom commun[modifier]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif cămus cămī
Vocatif căme cămī
Accusatif cămum cămōs
Génitif cămī cămōrum
Datif cămō cămīs
Ablatif cămō cămīs

cămus \Prononciation ?\ masculin

  1. Muselière, mors.
  2. Carcan.

Références[modifier]

  1. « camus », dans Charlton T. Lewis et Charles ShortA Latin Dictionary, Clarendon Press, Oxford, 1879 → consulter cet ouvrage

Vieux prussien[modifier]

Étymologie[modifier]

Apparenté au lituanien kamanė et au letton kamane.

Nom commun[modifier]

camus (*kamus) masculin

  1. Bourdon.

Références[modifier]

  • Vytautas Mažiulis, Dictionnaire étymologique du vieux prussien, Mokslo ir enciklopedijų leidybos institutas, Vilnius, 1988-1997