canarder

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Fin du XVIe siècle) Dénominal de canard, terme inspiré des méthodes de chasse au canard.

Verbe [modifier le wikicode]

canarder \ka.naʁ.de\ transitif, intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Viser et tirer d’un lieu où l’on est à couvert pour lancer des projectiles sur quelqu'un.
    • Nous nous regardions, séparés par un ravin qui n'était pas facile à franchir, et le soir on dormait encore assez tranquillement, quoiqu'on se canardât à distance. Nos chasseurs à pied surtout, […], avaient la manie de chercher leur cible quotidienne de l'autre côté du ravin. — (Georges Bell, La croix d'honneur, Paris : chez Achille Faure, 1867, page 30)
    • Il s'était défendu jusqu'à la suprême minute, d'une fenêtre de l'hôtel canardant les agents qui devaient traverser la cour pour arriver jusqu'à sa chambre. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • 19 août 44 – J’attends quelques minutes et le calme revient. Les Allemands en voiture qui canardaient la foule étaient repartis porter leur mort plus loin. — (Benoîte et Flora Groult, Journal à quatre mains, Denoël, 1962, page 343)
    • Mais on n'a pas tiré, nous ! On n'avait même pas nos flingues, […]. Parole. On a même cru qu'ils nous canardaient, les vaches, on s'est barrés quand on a entendu tirer... — (Marie Balka, La rançon du silence, Éditions Gallimard, 1975, page 173)
  2. (Musique) Tirer un son discordant ; faire un couac.
    • Il est pourtant une chose que la belle technique de Cootie n'explique pas. C'est qu'il ne rate presque jamais une note, ne « canarde » pas — pour parler comme les musiciens — alors que tous les trompettes « canardent » fréquemment. — (Hot-revue : Revue mensuelle de jazz-hot, vol. 1, Lausanne : Éditions de l’Échiquier, 1943, page 10)
    • Cette position de retrait permet à Miles de dissimuler bon nombre de ratés dans les exposés et une certaine tendance à canarder dans les passages difficiles. — (Franck Bergerot, Miles Davis - Introduction à l'écoute du jazz moderne, Éditions du Seuil, 1996)
  3. (Marine) Plonger le nez dans la mer et recevoir des lames sur l’avant, pour un bateau.
    • On peut encore y voir pour motif que les voiles du mât de misaine font canarder; elles sont plus petites que celles du grand mât à la vérité, mais leur éloignement du centre du tangage leur donne beaucoup de puissance. — (Pierre-Marie-Joseph de Bonnefoux, Séances nautiques ou exposé des diverses manœuvres du vaisseau, Paris : chez Bachelier, 1824, page 89)

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]