canonnier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de canon avec le suffixe -ier.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
canonnier canonniers
\ka.nɔ.nje\

canonnier \ka.nɔ.nje\ masculin

  1. Soldat ou marin qui est chargé de servir une pièce de canon.
    • […] ; presque en même un canonnier, dont la pièce battait le long du fossé, tire, et, d’un premier coup, renverse et brise toutes les échelles. — (Julie de Querangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • Les canonniers qui gardaient l'Hôtel de Ville se dispersèrent en apprenant que les troupes conventionnelles avançaient. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Chaque canonnier était à sa place : l'un tenait une longue louche, un autre un boutefeu en bois et une grande bougie incandescente, prêt à allumer la poudre, […]. — (C.-J. Sansom, Corruption, Place Des Éditeurs, 2011)
  2. (Industrie minière) (Vieilli) (Familier) Préposé au tir des mines ; boutefeu.
    • Attendu que les enquêtes ont établi que, dans certains charbonnages, il existe un employé spécial, dit boutefeu ou vulgairement canonnier, à qui incombent les obligations ci-dessus désignées ; […]. — (« N° 1868 — Civ. Liège (2e ch.), 25 octobre 1890 : Dries contre Le Charbonnage de Fond-Piquette », dans les Pandectes périodiques: recueil de jurisprudence, de législation et de doctrine, sous la direction de Edmond Picard, par Louis Hébette & Arthur Procès, Liège : chez Jacques Godenne, 1890, p. 1005)
    • Résumé des circonstances de l'accident. Un « canonnier » ou « boute-feu » examinait, dans l'aise des surveillants, un détonateur électrique qui avait raté ; il tenait l'engin de la main gauche, tandis que de la main droite il tâchait d'enlever par traction les fils d'amorce, […]. — (« Explosion d'un détonateur électrique par traction sur les fils d'amorce », dans les Annales des mines de Belgique, Administration des mines, 1909, vol. 14, livres 1 à 3, page 186)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]